Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 19 janvier 2011

Les nombreuses vies de Frankenstein

Les nombreuses vies de Frankenstein
d'Andrè-François Ruaud

Éditions : Les Moutons Électriques

Sortie le 20 juin 2008



Présentation de l'éditeur :

Le Monstre, la Créature : il n’a pas de nom et a désormais emprunté celui de son créateur, le docteur Frankenstein ! Né dans les premiers soubresauts des expériences électriques, des rêves vitalistes d’un savant qui croyait pouvoir donner la vie à une construction de chair morte, le monstre de Frankenstein c’est le mythe prométhéen renouvelé alors que débute à peine la révolution industrielle. Entre perruques poudrées et premiers engins à vapeur, coups de foudre et peurs primordiales, la créature de Victor Frankenstein s’est frayé un chemin dans l’inconscient collectif, jusqu’à devenir une des figures les plus reconnaissables de l’horreur moderne — mais c’est aussi un être de chair et de sang, au destin passionnant.


Mon avis :

Qui ne connait pas l'œuvre de Mary Shelley, Frankenstein ? Écrit en 1818, ce roman entre gothique et SF a nourrit l'imaginaire collectif de nombre de générations de passionnés, levant le personnage de Frankenstein (la créature) au rang d'icône de la littérature fantastique. Pourtant, à sa publication, les choses étaient loin d'être évidente et mettre en mots la folie d'un homme n'était pas chose aisée pour une femme.

C'est ce que nous raconte Andrè-François Ruaud dans ses Nombreuses vies de Frankenstein qui retracent avec minutie la vie de Mary Shelley et de son conjoint Percy. En lisant leur histoire, nous croisons leurs compagnons d'infortune tel que le poète Lord Byron ou même Darwin.
Mais parler de la romancière sans narrer la vie de sa créature serait une gageure alors Monsieur Ruaud s'y intéresse de très près, relatant du même coup l'évolution des découvertes anatomiques du XVIII e siècle, faisant la lumière sur l'esprit tortueux de Victor Frankenstein, l'homme qui voulait braver la mort en créant la vie.

Extrêmement bien documenté, Les nombreuses vies de Frankenstein nous offre en 140 pages un regard original et didactique sur une œuvre majeure mais également sur une époque charnière où, à l'aube de la révolution industrielle, sciences et croyances religieuses se mêlent et donnent naissance à une littérature riche prolifique et ingénieuse.
Passionnant !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire