Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

dimanche 23 octobre 2011

Wolverine : Les Origines

Wolverine : Les Origines
de Paul Jenkins - Andy Kubert - Daniel Way - Mark Texeira


Editeur : Panini Comics
Collection : Marvel Select
Sortie le 24 août 2011

Présentation de l'éditeur :

L’inauguration de cette gamme se fait en grande pompe avec Wolverine en invité d’honneur . Joe Quesada et Bill Jemas ont confié à Paul Jenkins (Inhumans, Sentry) le soin de raconter pour la première fois, les origines du mutant griffu, restées longtemps secrètes. L’impeccable Andy Kubert (X-Men) est au dessin de cet album inévitable, qui se paie en plus le luxe de proposer la saga dans laquelle Wolverine se souvient de ses origines. Elle est signée Daniel Way et Mark Texeira. 




Mon avis :
Édité pour la première fois en France en mars 2009, Les Origines de Wolverine nous reviennent en pleine face pour inaugurer la nouvelle collection Marvel Select, et c’est tant mieux.

Une réédition bienvenue pour les fans qui avaient manqué cet opus (si si, il y en a eu !), mais également pour les néophytes qui souhaitent découvrir les origines du mutant griffu. Quand Marvel se décide à conter le passé du plus énigmatique des X-Men, l’éditeur sort l’artillerie lourde avec Kubert au crayon et un Jenkins au scénario terriblement inspiré.

Un passé douloureux plein de fureur et de sang, un conte amère et magnifique qui retrace la jeunesse de Wolverine et nous touche en plein cœur. Et puis, des dessins somptueux qui vous poursuivent longtemps après lecture.

A posséder d’urgence pour l’histoire, mais également pour la beauté de cet album sublime qui narre la genèse d’un homme unique dont la bestialité et la douleur ont fait de lui une arme, mais également un héros authentique.

samedi 8 octobre 2011

L'amour l'après-midi

Un final en beauté pour une série qui restera une de mes préférées en romance historique. Merci Lisa ...


La famille Hathaway
Tome 5 : L'amour l'après-midi
de Lisa Kleypas

Éditions : J'ai Lu
Collection : Aventures et Passions

Sortie le 5 octobre 2011
Format Poche / Prix 6,55€


Présentation de l'éditeur :

Amoureuse des animaux et de la nature, Beatrix Hathaway a toujours été plus à l’aise à l’extérieur que dans les salles de bal. Bien qu’elle ait eu droit à sa saison, elle n’a jamais été séduite ni sérieusement courtisée. Elle s’est résignée à ne jamais trouver l’amour. Le temps est-il arrivé pour Beatrix de trouver un homme ordinaire pour s’installer ?

Mon avis :

Et voilà, il paraît que toutes les bonnes choses ont une fin, et quelle fin ! Lisa Kleypas clôt sa saga en apothéose avec l'histoire de Béatrix, la plus jeune des Hathaway et certainement la plus singulière.
Cette jeune femme plus intéressée par les animaux que par les hommes, d'une perspicacité incroyable, trouve l'amour dans des conditions quelques peu … atypiques. Il fallait bien une trame un brin décalée pour cette héroïne qui ne l'est pas moins. Mais refaisons les présentations voulez-vous ?

A ma droite, Béatrix Hathaway, joli bout de femme que l'on aime et adore que de loin, tant sa spontanéité et sa personnalité sont à des années lumières de la bienséance londonienne. Brune éthérée au teint de porcelaine, elle apparaît plus comme un petit lutin de la forêt que comme une débutante classique et fade, à la recherche d'un bon parti. Bien sûr, les hommes la courtisent et l'apprécient, mais elle ne peut être une potentielle épouse car ses hobbies et son mode de vie ne sont pas en adéquation avec son époque et le rang qu'elle devrait tenir. Sans parler de la réputation des Hathaway qui sera toujours entachée par sa constitution multi-ethnique.

A ma gauche, Christopher Phelan, jeune officier de sa Majesté, grand séducteur libertin qui, envoyé sur les champs de bataille, se distingue par son aplomb et son efficacité. Il en revient en héros, bien malgré lui, et surtout tourmenté par ce qu'il a vécu dans les tranchées. Il n'est plus le même homme, hanté par des visions cauchemardesques qui le rendent violent et agressif. Le jeune éphèbe s'est transformé en homme taciturne et sombre qui ne tient à la vie que par un fil.

Au milieu ? Il y a un chien. Et oui, il fallait bien un membre de l'espèce canine pour attirer notre Béatrix vers ce capitaine maudit. Un autre animal blessé dont elle devra panser les blessures, tout comme Lucky sa chatte à trois pattes ou Médusa, son hérisson abandonné à la naissance. En sauvant le chien, elle tentera de sauver le maître, mais ce ne sera pas aisé. D'autant plus que leur relation aura un début des plus chaotiques et surtout trompeur, notre héroïne ayant décidé de se faire passer… pour une autre.

Mais je n'en dis pas plus, car je souhaite vous laisser découvrir cette merveilleuse histoire sans vous gâcher la moindre ligne. Jamais les mots de Kleypas n'ont été aussi beaux, ni aussi importants.
Les mots ? Oui, car ce tome est une ode à l'écriture de bien des manières. Celles qui vous touchent, vous font vivre des moments magiques ou vous maintiennent en vie quand celle-ci semble vous quitter.

Une fin touchante et émouvante pour cette superbe saga qui nous a enchantés depuis le tout début. Et nous regrettons beaucoup que la famille Hathaway n'ait pas un membre de plus à marier tant leur compagnie nous est agréable. Ils vont énormément nous manquer …

Matin de noces

Quatrième tome de la saga des Hathaway et une histoire d'amour passionnante entre Marks et Léo, que du bonheur !


La famille Hathaway tome 4 : Matin de noces
de Lisa Kleypas

Editions : J'ai Lu
Collection : Aventures et Passions

Sortie le 6 juillet 2011


Présentation de l'éditeur :

Catherine Marks, dame de compagnie auprès des soeurs Hathaway, est très heureuse d'être à leur service, si ce n'est leur agaçant frère Léo. Leurs conflits incessants pourraient pourtant cacher une attirance réciproque.




Mon avis :

Qu'elle était attendue cette histoire d'amour si improbable entre Léo et Mlle Marks ! Ces deux êtres que tout sépare et qui se détestent cordialement nous ont donné des moments de franche rigolade dans les tomes précédents tant leurs échanges étaient piquants et savoureux !

Eh bien ce tome 4 est un concentré de répliques cultes et jouissives, teinté d'une bonne dose d'émotion comme seule Lisa Kleypas sait le faire.
Nous découvrons un Léo tourmenté, certes, mais surtout jalousement protecteur avec un comportement de pur mâle alpha qu'on ne lui connaissait pas encore. Quand il aime, il ne le fait pas à moitié. Sa passion est dévastatrice à tel point qu'il ne la supporte plus lui même. Seule une Catherine Marks peut avoir les épaules pour endurer un tel amour et malgré ses réticences envers Lord Ramsay, elle tombe à corps perdu dans cette idylle qui lui permet de se redécouvrir elle-même.

Nos deux protagonistes, malmenés par leur passé, nous offrirons des moments inoubliables de sensualité mais également de perspicacité, chacun essayant de rompre la carapace de l'autre. C'est beau, plein d'humour et nous passons du rire aux larmes en quelques pages.

Encore une réussite pour ce quatrième tome qui commence déjà à distiller un parfum de fin de série qui nous rend nostalgique. Un pur moment de lecture à ne surtout pas manquer !



lundi 3 octobre 2011

Celui qui ne voulait pas être duc

Secrets dévoilés - 2
Celui qui ne voulait pas être Duc
de Liz Carlyle

Collection : Aventures et Passions
Édition : J'ai lu
Sortie le 4 novembre 2009


Présentation de l'éditeur :

Gareth Lloyd dirige la Neville Shipping d’une main de fer. Il a mis derrière lui son passé d’orphelin abandonné, vendu et jeté sur un navire. Une fois en Amérique, il a tiré un trait sur l’Angleterre. Or, la mort du duc de Warneham fait de lui son lointain héritier et il doit se rendre à Selsdon Court afin de rencontrer la veuve du duc, Antonia. Celle-ci s’est jurée de ne jamais se remarier pour ne pas tomber une nouvelle fois sous la tyrannie d’un époux. On la croit folle, on la soupçonne du meurtre de son mari. Entre ces deux êtres meurtris, la passion va bientôt s’installer. Mais pourront-ils, l’un comme l’autre, enterrer le passé pour pouvoir vivre leur avenir ?


Mon avis :

Second volet de la série de Liz Carlyle Secrets Dévoilés, cet opus est une véritable surprise tant le ton et les éléments en font une curiosité un peu à part dans l’univers des Aventures et Passions.

Nous faisons plus ample connaissance avec Gareth Lloyd Ventnor, l’associé de Xanthia à la compagnie Neville Shipping. Nous l’avions découvert en amoureux éploré dans le premier tome et ici, son personnage prend enfin toute sa place, en devenant un duc malgré lui, croulant sous des responsabilités qu'il n'a jamais souhaités.
Les personnages de Liz Carlyle ne sont jamais simples. Ce sont des êtres torturés à la psychologie très fouillée qui doivent combattre leurs démons. Nos protagonistes ne font pas exception.
Gareth est un homme profondément traumatisé par son enfance et les difficultés qu’il a rencontrés. Quant à Antonia, c’est une femme perturbée qui a passé sa vie à vivre dans l’ombre d’un mari manipulateur. Leur rencontre sera extrêmement troublante et donnera lieu à des scènes très sensuelles, nimbées de surnaturel. Une atmosphère un brin étouffante plane sur le récit, comme les romans gothiques d’antan.

Mais ne cherchez pas la légèreté, Liz Carlyle ne fait pas dans le roman plaisant. Le récit est dur, bien que magnifiquement écrit, teinté parfois d’une pointe d’humour amenée par des personnages secondaires. Celle-ci représente une véritable bouffée d’oxygène car notre capacité émotionnelle est mise à rude épreuve.
Une lecture bouleversante qui ne sombre pas dans le pathos, mais qui vous colle à la peau longtemps. Du grand Carlyle en somme.

Demons






















Album de reprises en hommage à Vic Chesnutt qui nous a quitté en décembre 2009, Demons est un petit bijou folk qui oscille entre la tendre nostalgie et la douceur ténébreuse d’un compositeur de génie.

Second volet de leur Nomad Series (après Renmin Park), les Cowboy Junkies proposent onze titres piochés dans toute la discographie de Chesnutt, tous sublimés par la voix hypnotique de Margo Timmins.

Une balade émouvante qui nous emporte loin au cœur d’une Amérique mélancolique dont la country/folk raconte l’histoire. Ici la touche nordique de notre formation canadienne ne la rend que plus intense.

Mention spéciale pour les très touchantes reprises de Supernatural et Betty Lonely.

Un véritable coup de cœur pour ce magnifique album, qui nous pousse à attendre la suite avec impatience. Sing In My Meadow et The Wilderness devraient clore cette Nomad Séries avec brio, n’en doutons pas.

Fiche Technique

Support : CD
Sortie :15 février 2011
Disques : 1
Format : Import
Label : Razor & Tie
Prix : 20,40 euros



et pour vous donner une petite idée ...