Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

dimanche 29 mai 2011

La femme du guerrier

La femme du guerrier
de Michelle Willingham

Éditions : Harlequin
Collection : Les Historiques
Sortie le 1er décembre 2009



Présentation de l'éditeur :


Irlande, 1175
Jeune veuve, seule pour élever un enfant illégitime, Aileen se retrouve totalement démunie lorsque le chef de clan lui interdit, sans raison apparente, d’exercer ses talents de guérisseuse. Une activité à laquelle elle renonce la mort dans l’âme car elle se sent incapable d’ignorer la douleur d’autrui. Aussi est-elle confrontée à un terrible dilemme lorsque Connor MacEgan, se présente à elle, grièvement blessé...

Connor, le père de son enfant, l’homme qui lui a autrefois volé sa vertu et qu’elle n’a jamais revu depuis leur unique nuit d’amour, réclame son aide. Or Aileen sait qu’en acceptant, elle compromettrait d’autant sa place au sein du clan et, du même coup, l’avenir de son enfant...

Mon avis :

Michelle Willingham, passionnée par l’Irlande médiévale, a eu la bonne idée de mettre en scène des guerriers irlandais, le clan MacEgan, en plein cœur du XIIe siècle. Après nous avoir narré l’histoire de Geneviève et Bevan MacEgan dans La dame de Rionnalis, parut en octobre dans la même collection, c’est au tour d’Aileen et Connor MacEgan.

Le récit se situe en Irlande, en 1175, à une époque où les anciennes croyances et fêtes païennes étaient encore célébrées, malgré la christianisation du pays. C’est justement en fêtant Bealtaine et en honorant la Déesse Mère pour que la terre soit fertile et offre de bonnes récoltes à son clan qu’Aileen se compromet avec Connor MacEgan à l’insu de tout le monde et surtout de celui-ci qui, dans le noir, ne reconnaît pas sa compagne.

De cette union secrète naitra une fille Rhiannon. Finalement mariée à un homme plus âgé, Aileen gardera jalousement le secret de la paternité de sa fille. Seul complice, son époux et ami, qui prendra soin de la mère et de l’enfant jusqu’à sa mort.

Devenue veuve, Aileen est également guérisseuse. Elle essaie de mener sa vie du mieux qu’elle le peut, surtout depuis que le chef de son clan lui interdit de pratiquer sa médecine. Mais voilà qu’un jour, elle se retrouve devant un terrible choix quand on lui apporte un homme gravement blessé, Connor, qu’elle n’a pas revu depuis plus de sept ans. Bravant l’interdit, elle se promet de sauver la vie du père de son enfant envers et contre tous.

Particulièrement bien documentée, Michelle Willingham nous offre une romance au contexte historique solide, réaliste et extrêmement bien fouillé. Ainsi, nous nous régalons d’apprendre les us et coutumes de ce peuple passionnant dont les origines celtes lui confèrent presque une aura surnaturelle.

Les caractères de nos deux héros sont en parfaite adéquation avec les pensées de l’époque. En effet, Connor est un guerrier professionnel, vendant ses services comme mercenaire à différents clans. Dès lors, ses blessures provoqueront un véritable raz de marée quand il se rendra compte que son avenir en tant que guerrier, et donc en tant qu’homme, est fortement compromis. Plutôt la mort, que de ne plus pouvoir se servir d’une épée !

Aillen, quant à elle, est une femme forte, qui a subi de lourdes épreuves, mais qui sait rester digne quand l’honneur de son clan est en jeu. Indépendante, elle est toutefois capable de se soumettre aux attentes de ses pairs, comme l’exigent les coutumes de son temps. Ils devront se redécouvrir, s’apprivoiser et enfin s’aimer, malgré les obstacles et les dangers qu’ils seront obligés d’affronter.

Les bonnes romances médiévales sont trop rares pour être ignorées, aussi, permettez moi de vous conseiller celle-ci, dépaysement et pincements au cœur garantis !



samedi 21 mai 2011

Book Club : La marque du Vampire


Et oui mes amis, le Nocturne du mois de juin La marque du vampire remporte, de toute évidence, la quasi totalité des votes, ce sera donc notre seconde lecture commune.

La deadline ? et si nous la fixions au 18 juin ? le livre et d'ores et déjà disponible sur le site internet d'Harlequin et le sera sûrement aux alentours du 28 mai en grande surface.

Envoyez-moi vos avis à l'adresse mail suivante :
elaura.fantastique@gmail.com

Dans l'attente, profitez du soleil, des tartes aux fraises, du thé glacé et des glaces à la menthe et aux pépites de chocolat !

A très bientôt ;-)

La Marque du Vampire
d'Heather Graham

Éditions : Harlequin
Collection : Nocturne

A paraître le 1er juin 2011


Résumé :

Dans la brume matinale de la Nouvelle-Orléans, un corps de femme est retrouvé, vidé de son sang. Pour Fiona MacDonald, humaine dont la mission consiste à préserver la paix entre les différents peuples de l’ombre, c’est une enquête à haut risque qui s’annonce. D’abord, parce que ce meurtre risque de semer la discorde entre vampires et loups-garous. Ensuite, et surtout, parce qu’elle va devoir faire équipe avec l’inspecteur Jagger Defarge, un vampire aussi troublant que hautain qui a toujours gardé ostensiblement ses distances avec elle, et qui ne cache pas son irritation depuis qu’il sait qu’ils vont devoir travailler ensemble…

samedi 14 mai 2011

Book Club : Seconde lecture !


Bonjour les copains,

Après Orgueil et Préjugés de Jane Austen, changement total d’univers et d'époque pour la seconde lecture proposée pour notre Book Club !
En effet, après discussion sur la page facebook du blog, différentes propositions ont été faites en romance paranormale, les voici :

La Marque du Vampire
d'Heather Graham


A paraître dans la collection Nocturne le 1er Juin

Résumé :

Dans la brume matinale de la Nouvelle-Orléans, un corps de femme est retrouvé, vidé de son sang. Pour Fiona MacDonald, humaine dont la mission consiste à préserver la paix entre les différents peuples de l’ombre, c’est une enquête à haut risque qui s’annonce. D’abord, parce que ce meurtre risque de semer la discorde entre vampires et loups-garous. Ensuite, et surtout, parce qu’elle va devoir faire équipe avec l’inspecteur Jagger Defarge, un vampire aussi troublant que hautain qui a toujours gardé ostensiblement ses distances avec elle, et qui ne cache pas son irritation depuis qu’il sait qu’ils vont devoir travailler ensemble…



La femme et le chevalier
de Linda Howard

Paru chez J'ai Lu en 2000, ne peut se trouver que d'occasion ou en e-book.

Résumé :

Spécialiste en langues anciennes, Grace St. John travaillé pour une fondation scientifique de renommée internationale. C'est par erreur qu'on lui confie un jour la traduction d'un Manuscrit du XIVe siècle rédigé en gaélique. De fait, il ne s'agit que d'une copie sur CD-Rom, l'original ayant mystérieusement disparu. Or ce parchemin indique l'emplacement où Niall d'Ecosse, dernier Grand Maître des Templiers, aurait enseveli le trésor de l'Ordre. A peine en a-t-elle commencé le décryptage que la vie de Grace est menacée. Soit mari et son frère sont d'abord assassinés par les dirigeants de la fondation, qui veulent à tout prix récupérer le manuscrit. Terrifiée, Grace s'enfuit, emportant avec elle le CD-Rom, dont elle est déterminée à percer le secret. Cachée sous une fausse identité, errant d'un job minable à un autre, elle poursuit obstinément sa tâche. Jusqu'au jour où s'ouvrent les portes du Temps...


La Cité Sanglante tome 1 : Les ombres de la nuit
de Liz Maverick

Paru chez J'ai Lu en 2008, toujours dispo à la vente.

Résumé :

A Crimson City, ex-Los Angeles, une paix précaire règne entre les strates colonisées par les vampires et l'univers underground des loups-garous. Malheureusement, la trêve âprement négociée avec les Humains est rompue par l'envoi d'un mech - un androïde militaire -, lequel tue deux membres importants de l'Assemblée primordiale des vampires, les demi-frères de Fleur Dumont. Malgré sa jeunesse, celle-ci prend le pouvoir et décide de tout mettre en œuvre afin de sauver la paix. Quitte à collaborer avec un ennemi, Dain Reston, officier du FBI devenu amnésique après le meurtre de sa femme.



La maîtresse de Trevelyan
de Jennifer St.Gilles

Paru chez J'ai Lu en 2007, dispo en occasion.

Résumé :

San Francisco, 1873. Pour échapper à son destin de blanchisseuse, Ann Lovell réussit à se faire engager comme préceptrice chez Benedict Trevelyan qui a perdu son épouse dans des circonstances fort mystérieuses. Suicide ou meurtre ? Quoi qu'il en soit, elle est morte défenestrée et laisse deux petits orphelins qu'Ann aura du mal à apprivoiser. C'est pourtant leur père, le sombre maître de Trevelyan Hill, qui accapare les pensées de la jeune femme. Elle qui se juge sans grâce est à mille lieues de soupçonner qu'elle retiendrait l'attention d'un tel homme ! Mais Benedict Trevelyan n'est-il pas aussi dangereux qu'il est séduisant ? N'est-ce pas ce qu'essaie de lui dire le fantôme de la femme qui hante la tourelle dans laquelle personne n'a le droit de pénétrer ?

Que de lectures tentantes parfois déjà lues, mais que nous pourrions relire avec plaisir, d'autres à découvrir, bref, j'attends vos commentaires pour déterminer un choix définitif ;-)

samedi 7 mai 2011

La tentation d'un soir

Encore une grande réussite !

La famille Hathaway tome 3 : La tentation d'un soir

de Lisa Kleypas

Éditions : J'ai Lu
Collection : Aventures et Passions
Sortie le 4 mai 2011


Présentation de l'éditeur :

Propulsée au sein de la haute société quand son frère est devenu vicomte, Poppy Hathaway est éprise de Michael Bayning, un jeune aristocrate qui la courtise en secret. Une lettre d'amour égarée la conduit à faire la connaissance du redoutable Harry Rutledge, propriétaire de l'hôtel du même nom. Un homme d'un toupet infernal qui ose lui voler un baiser qu'elle se surprend à lui rendre ! Un homme dangereux, au passé trouble, terriblement volontaire et qui, alors qu'elle se destine à un autre, va se révéler prêt à tout pour la posséder.


Mon avis :

La famille Hathaway est décidément passionnante et après la magnifique histoire de Winnifred et Merripen, Lisa Kleypas met Poppy sur le devant de la scène avec une romance en demi- teinte qui nous touche par sa profondeur.
En effet, Poppy, folle amoureuse du jeune Michael Bennings, espère désespérément devenir sa femme. Mais l’absence de sang bleu de la famille et sa réputation est un énorme frein. Ils sont pourtant tout deux très épris l’un de l’autre.
Mais alors qu’un jour elle part à la chasse au furet dans les coins sombres de l’hôtel Rutledge où la famille réside pendant la saison, Poppy fait la connaissance du maître des lieux.
Cette rencontre va sceller son destin de manière définitive car Harry Rutledge a décidé de faire d’elle sa femme quitte à ruiner la vie de ses prétendants.
De machinations en tromperies, il arrivera à ses fins. Mais Poppy, qui a conscience du machiavélisme de son mari, accepte d’être sa femme sur le papier mais certainement pas dans son cœur …

Partant d’un schéma pourtant éculé en romance historique, l’auteure nous emmène dans un récit captivant où nos deux protagonistes s’affrontent à leur manière. De joutes verbales en non-dits douloureux, Harry et Poppy s’efforceront de se comprendre sans jamais vraiment y parvenir. Lui est un homme dur que la vie n’a pas épargné et qui depuis l’enfance utilise les gens qui l’entourent sans laisser transparaître la moindre affection. Elle est une femme aimante qui rêve d’une vie à la campagne, saine et tranquille, autant dire que tout les opposent et pourtant … la magie va finir par opérer, mais non sans difficultés.

Après le second opus de la saga qui fut une véritable claque, nous pouvions nous demander si Lisa Kleypas allait réussir à faire mieux. Et bien à notre grande surprise elle n’a pas fait mieux mais différent, la passion laissant place à la compréhension, la fougue à la patience. Un roman plus intimiste qui met en exergue la complexité des rapports matrimoniaux où parfois le pardon peut-être libérateur. Un moment de lecture intense, parfois douloureux mais très émouvant, du grand Kleypas en somme.

mardi 3 mai 2011

Le Cri du Loup

Après une seconde lecture, enfin mon avis ^^

Alpha et Oméga
Tome 1 : Le cri du loup
de Patricia Briggs

Éditions Milady
Sortie le 19 novembre 2010


Présentation de l'éditeur :

Anna est un loup-garou. Elle découvre un nouveau sens à son existence quand le fils du roi des loups-garous débarque en ville pour réprimer les troubles au sein de la meute de Chicago... et qu'il insuffle à Anna un pouvoir qu'elle n avait jamais ressenti.


Mon avis :

Spin-off de la série Mercy Thompson, ce premier tome d’Alpha et Oméga méritait relecture suite à la parution de l’Origine, la nouvelle qui introduit justement la saga. Force est de reconnaître que la seconde fois fut bien meilleure que la première ! Pas que la première lecture fut pénible, bien au contraire, mais à la lumière des informations données par la nouvelle manquante, nous jetons un regard différent sur l’histoire et ses protagonistes.

Anna suit son mâle jusque dans le Montana et son arrivée en terrain inconnu la rend particulièrement vulnérable. Celle qui paraissait prendre petit à petit confiance à Chicago au contact de Charles, semble bien craintive ici, loin de son territoire. Pourtant leur lien est une évidence et malgré tout, ils devront apprendre à se connaître et s’apprivoiser l’un l’autre pour former un vrai couple.

Ils en auront l’occasion quand Bran, le Marrok les chargera d’une mission périlleuse en pleine montagne : retrouver un loup-garou solitaire particulièrement violent.

Leur escapade les rapprochera et les mettra à rude épreuve et finira par véritablement souder nos deux âmes sœurs.

Mais Charles et Anna ne sont pas les seuls héros du roman, un personnage que nous connaissons depuis longtemps (les fans de Mercy) prend ici de l’importance et c’est avec curiosité et envie que nous en apprenons plus sur Bran Cormick, le père de Charles. Cet homme puissant qui ressemble à un jeune étudiant, mystérieux et charismatique à plus d’un titre est la seconde force de cet opus. Le voir évoluer dans son élément et en apprendre plus sur sa vie et son passé est plutôt jouissif et nous souhaitons sincèrement qu’il devienne un personnage récurent.

Pour conclure, ce premier tome est une véritable réussite, vivement la suite !