Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

lundi 19 janvier 2015

Bonne année... quand même.

 
 
Cela fait un bon moment que je veux te souhaiter une bonne année, une bonne santé, et tout et tout, mais avec les derniers événements j'avoue, que je n'avais plus goût à écrire quoi que ce soit.

J'aimerais t'écrire un long article sur l'horreur de l'actualité, car, quoi qu'on en pense, c'est une catharsis de pouvoir bloguer sur les sujets qui nous touchent. Mais je ne le ferai pas. Je ne sais pas vraiment quoi dire en fait. Depuis le 7 janvier, je ne suis que colère et apathie. Rien à voir me diras-tu et pourtant, j'ai comme l'impression d'être assommée. Et puis à quoi bon écrire à nouveau sur le sujet, d'autres l'on fait, très bien en plus, ne rajoutons pas ma mauvaise humeur à la liste.

Ne revenons pas sur les 18 morts, sur la liberté bafouée, sur la récupération politique puantes de ces exécutions, sur les guéguerres entre familles et les règlements de compte car après tout, on s'en carre l'oignon de savoir qui était la compagne ou le compagnon de qui.

Ne revenons pas non plus sur les donneurs de leçon qui, après avoir pleuré puis enterré Charlie, retournent habilement leur veste et nous assomment de leur morale débile et leur bon mot car finalement, après mûres réflexions, ils ne sont plus Charlie. 
 
 
Ne revenons pas sur les actions « anti-français » dans certains pays qui au final, ne font que montrer encore une fois que l'obscurantisme religieux génère des cons et des idiots partout sur la planète.

Ne parlons pas non plus des 2000 cadavres laissés par Boko Haram... je crois sincèrement que j'ai ma dose.

Ce que je veux réellement retenir de tout ça, ce sont les milliers de personnes qui se sont mobilisées, sans qu'on ne leur demande quoi que ce soit. J'ai vu des hommes, des femmes qui, au-delà de leur colère face à l'horreur, manifestaient leur incompréhension face à un monde qu'ils ne reconnaissent plus et dont les repères leur échappent totalement. Et je me joins à leur désarroi.
 


 Je ne sais plus, moi non plus, comment avancer dans ce monde dont les valeurs ont subitement changées. Je ne m'y reconnais plus et pourtant j'en fait partie, comme toi lecteur. Alors comment faire ? Quelle est la solution ?

Eh bien restons nous-même, quoi qu'en disent les autres, continuons à fantasmer sur Tom Hiddleston, à sourire, à chanter des chansons grivoises sous la douche (et faux bien sur hein!), à écrire des conneries (ou pas), à s'extasier sur des tasses de thé et les fesses de Dean Winchester, bref, à vivre et à emmerder les cons.
 

 
 
 
Alors je te souhaite sincèrement d'être heureux lecteur, de réaliser tout tes rêves et tout tes fantasmes
 
 
De vivre des choses incroyables ou simplement de passer du bon temps devant la télé. Je te souhaite plein de bons livres et de bons films, de l'amour, du sexe, des chocobons et plein d'épisodes d'Outlander. 
 
 
 
Et n'oublions pas : "Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur" Beaumarchais


Et ça, c'est cadeau !