Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice,
maman, sorcière, metalhead, Janeite, chieuse à plein-temps. Aime le thé et les kilts.
Ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.





jeudi 12 octobre 2017

Supernatural : Let the music play ! #2



Me voilà de retour, 2 ans après mon premier article sur les goûts musicaux de nos deux chouchous d'amour, j'ai nommé les frères Winchester. 
Tu ne te rappelles pas de mon premier article ? Really ? Tu seras donc fouettez avec des orties fraîches, mais tu peux aussi le consulter ici 
Mais tu seras quand même puni...


La saison 13 va débuter ce soir (voui, j'ai bien dit la saison 13 !), nos deux héros sont en mauvaise posture (Comme d'habitude) et ils vont devoir faire face à un bon paquet d'emmerdes (Comme d'habitude), dont l'éducation du petit rejeton du diable (Comme d'habi... Hein ?), voui voui, Lulu a tiré son coup et à fait mouche. 


 On l'aime notre Lulu, il est un peu comme le grand frère que l'on a jamais eu et qu'on ne voudrait surtout pas avoir, mais qu'on aime bien quand même.


Alors face à l'adversité et au sacrifice fraternel, encore et toujours, quoi de mieux qu'un bon morceau de Rock n' Roll ? Les deux dernières saisons nous ont offert quelques jolis morceaux de badasserie et d'émotion totale du genre "trop de love dans mon pauvre petit cœur de femme", alors, pour nos deux bombasses, pour notre angelot déchu, notre Crowley (I always love you man) et notre Lulu sexy lover, ouvrons nos écoutilles, bougeons nos popotins et laissons-nous envahir par le groove \o/














On commence avec The Who, Bob Seger, Warren Zevon...






On continue avec The Allman Brothers Band, The Beach Boys, Dave Van Ronk avec son merveilleux Fare Thee Well, ainsi que la version de Chuck qui m'a complètement bouleversifiée... 






On continue après ce très gros moment d'émotion (c'était quand même trop trop beau) avec April Wine, Black Sabbath (Ozzy mon amour), Heart et AC/DC \m/





On terminera cette petite playlist avec The Rolling Stone et la magnifique version de Wayward Son de la comédie Supernatural (larme aux yeux, toussa toussa) de l'épisode 5 saison 10...




A bientôt pour une nouvelle session musicale, dans l'attente, profitons pleinement de la saison 13, enjoy \o/


Hors-la-loi



Hades Hangmen, T1 : Hors-la-loi
de Tillie Cole

Éditions Milady

Sortie le 28 avril 2017
Format broché / 480 pages / Prix 6,90 €



Présentation de l'éditeur :

Qui eût cru que l’interdit pouvait être si délicieux ?
Élevé dans un monde dominé par les Harley, les drogues et le sexe, River Styx Nash est à la tête des Hades Hangmen. Alors qu’il souffre d’un terrible défaut d’élocution, il apprend vite à répondre à ceux qui s’opposent à lui : ses poings puissants, sa mâchoire d’acier et son adresse lui ont attiré une solide réputation d’homme dangereux. Un seul principe dicte ses actes : ne jamais s’attacher à qui que ce soit. Jusqu’au jour où il retrouve Salomé, rencontrée des années auparavant dans des conditions mystérieuses, blessée derrière les poubelles du QG. La jeune femme a fui la communauté sectaire dans laquelle elle a grandi et se retrouve démunie face à une vie qui lui est inconnue. Styx lui offre alors ses bras protecteurs mais il a bien conscience qu’elle n’a pas sa place dans son univers...
Une rencontre fortuite, deux destins qui n’auraient jamais dû se croiser...

Mon avis :

Voici une nouvelle série dans l'univers des bikers (on commence à avoir l'habitude) qui, même si elle n'est pas exempte de défauts, présente des singularités qui ont retenu toute mon attention.

Alors, non, ce premier tome n'est pas en dehors des clous et présente toujours le lot de clichés qui collent habituellement aux romances avec des motards : sexe, violence, vulgarité extrême (à croire que parce qu'on est tatoué et membre d'un gang, nos compétences lexicales se limitent à 200 caractères dont « pute », « enculé », « baiser » sont les principaux représentants, parce que c'est bien connu, les bikers sont incapables de subtilité...), mais le sujet de ce premier tome, ainsi que la particularité du héros, amènent un petit vent de nouveauté.

Le héros est porteur de handicap, ce qui est plutôt rare dans le genre et assez mal vu dans cet univers particulier. Bien évidemment, il se voit obligé d'être un gros méchant sans cœur pour pallier à ce qui paraît comme une faiblesse aux yeux des autres. Même si cette caractéristique aurait pu être mieux exploitée, il est intéressant de le voir faire face à ses difficultés.

Ensuite, le sujet extrêmement délicat du sectarisme est abordé, avec son lot de cruauté (viols, endoctrinement, meurtres rituels, etc.), chose qui n'a jamais été vue jusqu'à présent. En effet, le sujet des sectes, fort nombreuses aux États-Unis, est intéressant à exploiter sous cet angle, mais là encore, l'auteure ne va pas assez loin et reste bien trop superficielle pour en faire une réelle critique de société.

En résumé, c'est un premier tome en demi-teinte qui, malgré ses nombreux défauts, nous offre quelques surprises. Une romance très sombre, à la limite du glauque, mais dont nous avons envie de lire la suite. Espérons cependant que les prochains tomes, nous épargnerons quelques clichés et nous permettrons d'enrichir positivement notre vocabulaire.