Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du blog Bit-lit.com,
rédactrice,
maman, sorcière, metalhead, Janeite, chieuse à plein-temps. Aime le thé et les kilts.
Ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.





vendredi 7 août 2020

Le Sixième Monde, T1 : La Piste des éclairs



Le Sixième Monde, T1 : La Piste des éclairs
de Rebecca Roanhorse

Éditions Milady

Sortie le 22 janvier 2020
Format broché / 320 pages / Prix 14,90 €



Présentation de l'éditeur :

L'apocalypse climatique a englouti la majeure partie du monde, mais Dinétah, l'ancienne réserve navajo, a connu une véritable renaissance. Les dieux et les héros des légendes ont pris vie... tout comme les monstres.
Maggie Hoskie est une chasseuse de monstres et une tueuse aux dons surnaturels, le dernier espoir d'une famille qui fait appel à elle pour retrouver une fillette disparue. Cependant, la créature qui a enlevé l'enfant n'est que l'une des pièces d'un vaste et terrifiant puzzle que Maggie va devoir résoudre pour protéger les innocents. À contrecœur, elle accepte l'aide de Kai Arviso, un homme-médecine peu conventionnel. Sillonnant la réserve, ils déterrent de vieilles légendes, s'acoquinent avec un personnage des plus louches et affrontent une magie des plus noires dans un monde dévasté à la technologie mourante.
Pour survivre, et découvrir ce qui se trame derrière ces disparitions, Maggie devra affronter son douloureux passé.

Mon avis :

Voilà une nouvelle série d'urban fantasy qui fait du bien à nos petits cœurs de fan du genre ! Rebecca Roanhorse, auteure amérindienne, nous offre un premier tome fort bien construit et nous présente un univers post apocalyptique fascinant. En effet, après un désastre écologique, le monde n'est plus totalement ce qu'il était. Aux États-Unis, ce cataclysme a eu un étrange impact, puisque les réserves Navajos ont vu leurs dieux et héros de légende reprendre vie, et bien évidemment, ils ne sont pas tous gentils.

Cet univers particulier est très riche et, pour ce premier opus, l'auteure a privilégié la construction de l'intrigue et des bases de ce qui s'annonce comme une grande saga. Nous ne comprenons pas tout facilement, nous sommes parfois un peu perdus, surtout au début, mais c'est un mal nécessaire quand on veut poser les jalons d'un monde complexe dont les références mythologiques ne sont pas connues de tous (à moins d'être un spécialiste en histoire amérindienne).

Maggie, est une héroïne comme je les aime. C'est-à-dire qu'elle n'est pas toujours héroïque. Elle se perçoit, bien souvent, comme un monstre, mais c'est ce qui la rend encore plus attachante. C'est un personnage fort que nous prenons beaucoup de plaisir à suivre.

Je n'en dis pas plus pour vous laisser un maximum de surprises, mais sachez qu'il serait idiot de passer à côté de cette nouvelle saga.

Et je ne peux terminer cette chronique sans parler du magnifique visuel de couverture qui est l’œuvre de l'illustrateur Jean-Sébastien Rossbach, c'est une vraie merveille qui nous rappelle le travail de Dos Santos sur la série Mercy Thompson. On aimerait voir ce genre de visuel bien plus souvent.



jeudi 6 août 2020

Les Carnets Lovecraft : Dagon



Les Carnets Lovecraft : Dagon
de H.P. Lovecraft et Armel Gaulme

Éditions Bragelonne

Sortie le 14 août 2019
Format broché / 80 pages / Prix 15,90 €



Présentation de l'éditeur :

Océan Pacifique, Première Guerre mondiale. Intercepté par un destroyer allemand, un officier de la marine marchande parvient à fausser compagnie à ses geôliers. Après des jours d’errance sur les flots du sud de l’Équateur, il échoue sur un continent inconnu, comme surgi des eaux. C’est sur cette terre sinistre jonchée de carcasses qu’il croisera le chemin d’une créature gigantesque, qu’on nommera Dagon, le Dieu-poisson. Miraculeusement sauvé mais hanté par des visions cauchemardesques, il témoignera de l’expérience qui l’a laissé aux portes de la folie.


Mon avis :

On ne présente plus les œuvres de H.P. Lovecraft tant elles sont au cœur de l'univers fantastique des artistes contemporains. Elles ont souvent été rééditées, adaptées, réécrites, elles ont inspiré toute une génération d'écrivains et d'illustrateurs. Aussi, quand Bragelonne a annoncé la publication des Carnets Lovecraft illustrés par Armel Gaulme, j'étais partagée entre excitation et interrogation, me demandant ce que cette énième édition aurait à nous offrir.

Force est de constater que ce fut une belle découverte que de relire la nouvelle Dagon accompagnée des croquis d'Armel Gaulme. Chacune des illustrations qui portent le récit est un bel hommage à Lovecraft par sa finesse et sa justesse. Une relecture touchante donc, mais également inquiétante comme il se doit, le tout porté par une belle édition. 
En bref, c'est une grande réussite et un ouvrage à posséder, assurément.


mercredi 5 août 2020

Shanna



Shanna
de Kathleen E. Woodiwiss

Éditions J'ai lu

Réédition le 8 janvier 2020
Format poche / 512 pages / 7,95 €



Présentation de l'éditeur :

La jeune et belle Shanna ne veut pas d'un mari imposé par son père. La solution ? Épouser Ruark Beauchamp, un condamné à mort qui croupit dans la prison de Newgate. Un mariage blanc qui fera d'elle une jeune veuve libre de son destin. En se rendant sur l'île que possède son père dans les Caraïbes, elle a la désagréable surprise d'y retrouver son époux, bien vivant et réclamant son dû ! Vendu comme esclave, il a échappé au bourreau et travaille à la plantation. La jeune femme engage alors une lutte acharnée contre les sentiments naissants qu'elle éprouve bien malgré elle pour le beau captif...


Mon avis :

S'il y a un livre de Kathleen Woodiwiss qui a particulièrement marqué son lectorat, c'est bien Shanna, publié pour la première fois en 1977. Oui, cette histoire a 43 ans et des poussières, ce qui explique le style et les codes de l'époque. N'oublions pas que l'auteure fut une des pionnières de la romance historique moderne et que nous lui devons beaucoup, nous, les amatrices de ce genre.

Shanna, c'est l'histoire d'une jeune femme qui nous pousse bien souvent dans nos retranchements tellement elle est pénible, capricieuse et imbuvable pour une bonne moitié du roman. C'était à la mode, à l'époque, les héroïnes compliquées, un peu comme Scarlett O'Hara, un brin égocentrique. Et pourtant, nous n'arrivons pas totalement à la détester et c'est bien dans son couple que la magie opère. Une union totalement improbable, car nos deux héros sont à l'opposé l'un de l'autre, mais cela fonctionne. Ruark est un homme admirable qui, après avoir été trompé (ou plutôt dirons-nous manipulé) par Shanna, va se lancer dans une cour désopilante, nous offrant des dialogues comiques et pétillants, des scènes charnelles et romantiques et de l'aventure, car il y a un bon paquet de rebondissements dans cette drôle d'histoire.

En bref, ce classique de la romance historique est toujours agréable à lire et à relire. Même s'il n'est pas mon préféré de l'auteure, il n'en reste pas moins un must have pour qui aime les sagas romanesques.



mardi 4 août 2020

Le tarot Illuminati



Tarot illuminati : Avec 1 jeu de tarot de 78 cartes et un livre explicatif
de Erik Dunne

Éditions Dervy

Sortie le 13 novembre 2019
Format relié / 155 pages / Prix 28,00 €



Présentation de l'éditeur :

Chaque carte est comme un vitrail, mettant en évidence un conte riche de sens, nous transmettant la sagesse antique sous la lumière du soleil. Dans le Tarot Illuminati, chaque détail est riche de sens. Chaque représentation est une belle et somptueuse illustration colorée, exprimant action, connaissance et nature. Ce tarot nous emplit de l'essence de chaque arcane, les signification et les concepts qui y sont associés nous deviennent compréhensibles. Le Tarot Illuminati combine esthétique, profondeur symbolique et intuition. C'est un puissant outil d'introspection et de compréhension des faits mystérieux du passé, du présent et du futur.



Mon avis :

Le tarot Illuminati est une véritable merveille de symbologie qui le rend difficile pour les débutants, mais passionnant pour les plus aguerris.



Sa traduction française est une vraie bonne nouvelle, même si le livret n'est pas assez explicite à mon goût. En effet, la description de chaque carte ne revient pas forcément sur les symboles, mais s'insère dans une tradition et une lecture plus psychologique de celle-ci. À nous de faire le chemin de la découverte, en travaillant sur la symbolique, les détails, les couleurs, etc.



Autre particularité de ce jeu, chaque série de mineurs est liée à une ethnie particulière, à un peuple différent et il est intéressant de travailler sur ce genre de détails également.



L'édition française est d'une très bonne qualité, les cartes sont épaisses avec bordure dorée et elles se mélangent très bien. Seul petit bémol, leur dos. Dans la version originale, le dos des cartes est absolument magnifique. Ici, le dos est illustré avec le nom du tarot et de l'auteur sur chaque carte, c'est dérangeant et cela manque franchement de charme. Je ne comprends pas ce choix esthétique et je trouve que cela gâche un peu l'ensemble. Mais si vous arrivez à passer outre ce détail, c'est un joli chemin que vous emprunterez avec ce jeu lumineux et positif.




dimanche 2 août 2020

La Reine Faucon, Tome 1 : Reine des Batailles



La Reine Faucon,
Tome 1 : Reine des Batailles
de David Gemmell

Éditions Bragelonne

Sortie le 1er septembre 2019
Format poche / 440 pages / 8,20 €



Présentation de l'éditeur :

Les highlanders ont été écrasés par les armées ennemies.
Depuis trop longtemps aliénés par le cruel Baron Gottasson, ils ont perdu toute fierté et toute confiance. Leur unique espoir repose sur Sigarni, une jeune fille farouche et obstinée. Descendante du plus puissant roi des Highlands, elle est la seule capable de mobiliser son peuple et de briser enfin le joug des tyrans. Il est temps pour Sigarni de faire face à son destin et de devenir la Reine des Batailles...

Mon avis :

Voilà une nouvelle série à mi-chemin entre la série B et la fantasy qui ne manque pas de piquant et de rebondissements. L'auteur sait comme personne raconter les batailles et les quêtes qui semblent perdues d'avance, avec son lot de violence, de rédemption et d'impétuosité. 
Le récit nous porte pendant quelques heures et l'on passe un réel bon moment. Est-ce le meilleur livre de l'auteur ? Non, loin de là, mais soyez assuré d'avoir quelques bonnes heures de lecture devant vous avec ce roman.

David Gemmell nous offre ici un récit épique porté par une héroïne forte et passionnée, et c'est déjà beaucoup.


jeudi 30 juillet 2020

Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu



Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu
de Karim Berrouka

Éditions J'ai lu

Sortie le 4 septembre 2019
Format poche / 411 pages / 8,20 €


Présentation de l'éditeur :

A ma gauche, cinq sectes toutes plus barrées les unes que les autres (parmi lesquelles les hommes-poissons d'Innsmouth ou les peudo-scientifiques de Jésus-Higgs Dieu-Boson Yog-Sothoth). A ma droite : Ingrid, une jeune fille bien sous tous rapports (ou pas) que les premiers poursuivent de leurs assiduités dans le but de la voir prendre place au centre d'un pentacle dont dépend le retour de quelques grands anciens. Et au milieu, un dieu monstrueux des profondeurs à l'orthographe compliquée qui n'en demandait pas tant..

Mon avis :

Après Fées, weed et guillotines Karim Berrouka nous revient avec une histoire fantastique et totalement décalée à base de sectes, de pentacle et de Cthulhu. La quatrième de couverture faisant correctement son job, je ne reviendrai pas sur l'histoire (spoiler oblige), mais je tiens à préciser que tout aussi loufoque que l'intrigue puisse paraître, nous sommes face à un vrai récit fantastique, teinté d'humour et de scènes déjantées, certes, mais fantastique quand même.

L'auteur revisite les écrits de Lovecraft avec brio, nous offrant un bon paquet de références qui font plaisir, mais, et c'est important de le souligner, qui ne perdront pas les néophytes et ceux qui ne connaissent rien de l'univers Lovecraftien. Qui sait, peut-être que le roman donnera envie aux newbies de tenter de lire les écrits du Maître.

Une réussite donc, un roman vraiment fun à lire accompagné d’une bonne playlist aux guitares saturées. Gloire aux tentacules de notre Seigneur et Maître.


jeudi 23 juillet 2020

J'apprends le yoga



J'apprends le yoga
de André Van Lysebeth

Éditions J'ai lu

Sortie le 19 avril 2004
Format poche / 340 pages / 7,20 €



Présentation de l'éditeur :

Découvrir le yoga pour agir en profondeur sur la santé et le mental Mal de dos, stress, nervosité ? Pratiquez le yoga ! A la fois maîtrise et abandon, le yoga a une influence bénéfique sur le quotidien. Ce livre précis et approfondi vous en apprendra la base, des techniques de respiration aux secrets de la souplesse. Grâce à des explications claires et de nombreuses photos des postures, vous découvrirez les bienfaits de vraies séances, dont l'ordre et la durée sont détaillés. En vous débarrassant de ces maux du monde moderne, le yoga vous aidera à retrouver le calme et la sérénité, la joie et le dynamisme.


Mon avis :

André Van Lysebeth est une figure importante du yoga en occident et a été un des pionniers de l'introduction du Yoga en Europe. Si le contenu de ce livre est une vraie richesse, le format poche ne lui permet malheureusement pas de montrer tout son potentiel.

Les photos des différentes positions en noir et blanc sont bien trop sombres et perdues au milieu du texte, ce qui rend l'ensemble difficilement accessible.

C'est vraiment dommage, car l'auteur nous délivre des conseils précis et intéressants et surtout importants pour pratiquer une bonne séance de yoga (structure d'une séance, respiration, équilibre, etc.), mais il est difficile de mettre en pratique avec le livre comme guide à ses côtés.


Effluvium



Effluvium
de Didier Graffet et Xavier Mauméjean

Éditions Bragelonne

Sortie le 10 avril 2019
Format relié / 109 pages / Prix 30,00 €



Présentation de l'éditeur :

À la fois peintre, graphiste, architecte et designer, Didier Graffet couche depuis plus de 20 ans ses visions sur toiles grand format. Nourri à Jules Verne, aux récits d’aventure et d’imaginaire, ainsi qu’aux diverses expéditions visant à défier les lois de la gravité, il crée des images qui sont autant d’invitations au voyage. Effluvium, titre inventé pour l’occasion, embrasse tout un pan de l’histoire alternative de l’Homme et de la machine, faite de vapeur, de dorure et d’acier. Ce recueil propose une sélection d’une quarantaine de reproductions parmi les plus belles réalisations de Didier Graffet au cours de ces dix dernières années. Exaltées par le verbe de Xavier Mauméjean, elles prennent une consistance historique et une dimension légendaire.

Cet album grand format de 112 pages invite à un voyage dans le temps, dans l’espace marin, aérien, souterrain, et explore les plus belles extravagances de l’Humanité.

Mon avis :

Quel magnifique ouvrage que ce grand album (vraiment grand : 285 x 365 mm) regroupant les illustrations de Didier Graffet. Un travail minutieux et rigoureux au service de l'imaginaire et des amoureux des machines à vapeur, le tout sublimé par les textes de Xavier Mauméjean qui permettent d'inscrire les œuvres de l'artiste dans une chronologie et d'en comprendre leur évolution.

Que l'on soit simplement amoureux du genre steampunk ou illustrateur, ce grand album est une véritable merveille qui invite au voyage vers des contrées alternatives où l'homme et la machine ne font qu'un. En un mot comme en cent : indispensable !





vendredi 13 mars 2020

Huiles essentielles pour débutants



Huiles essentielles pour débutants: Avec 100 recettes utilisant les 30 principales huiles essentielles
de Christina Anthis

Améthyste éditions (anc JATB)

Sortie le 23 janvier 2020
Format broché / 251 pages / Prix 14,00 €



Présentation de l'éditeur :

Huiles essentielles pour débutants met entre vos mains le pouvoir de la guérison naturelle. Ce guide très simple distille la connaissance dont vous avez besoin pour débloquer le potentiel des huiles essentielles les plus fréquentes. Fabriquez des remèdes nourrissants, naturels et abordables pour traiter toute une série de problèmes de santé. Réalisez vos produits de soin pour la peau et vos produits de nettoyage.
Explorez les nombreuses applications modernes des huiles essentielles, de la phytothérapie à l'aromathérapie et à la beauté naturelle.
Découvrez des profils détaillés des arômes et des actions thérapeutiques des 30 huiles essentielles les plus appréciées. Travaillez sans risque avec des conseils d'utilisation pendant la grossesse et des instructions sur les dilutions adaptées aux bébés et aux enfants.
Vous pouvez commencer dès maintenant, avec n'importe laquelle des cent recettes de ce livre, pour la santé et la maison.

Mon avis :

Christina Anthis partage ses recettes et ses découvertes sur son blog The Hippy Homemaker depuis un certain temps déjà. Aussi, regrouper dans un livre synthétique ses articles était une très bonne idée, et le traduire en français également, pour que son contenu puisse être accessible aux francophones.

Comme tout bon livre sur les huiles essentielles, l'auteure revient sur les recommandations de bases, mais également sur les définitions et sur ce qu'il faut savoir pour débuter dans l'utilisation de ces huiles. En effet, il est bon de rappeler que l'utilisation des plantes, au quotidien, n'est pas anodine et que la nature peut souvent vous surprendre, en bien, mais aussi en mal. N'oublions pas que les plantes peuvent être toxiques et qu'elles ne sont pas toujours vos meilleures amies. L'auteure, par choix, a choisi de mettre en avant uniquement les HE sans risque pour la famille.
 
Ce livre s'organise entre trois grandes parties : la première est consacrée aux savoirs de bases, la seconde aux profils des huiles les plus courantes et les plus populaires et la dernière partie nous propose un bon nombre de recettes pour soigner les bobos du quotidien. Enfin, l'ouvrage se termine avec un index, un glossaire, et un kit de voyage (entre autres).

En plus d'un contenu riche, facile à exploiter et très intéressant, l'ouvrage est visuellement beau, et illustré avec beaucoup de goût et de douceur. L'ensemble rend donc son utilisation super agréable et je tiens à souligner le joli travail d'édition d'Améthyste Éditions.

Pour conclure, c'est une belle découverte qui ravira les débutants par sa simplicité, mais également les plus aguerris même si la plupart des informations sont connues, cela ne fait pas de mal de revoir certaines notions et de découvrir de nouvelles recettes.




mercredi 11 mars 2020

La voie des artisans de lumière : Cartes oracle



La voie des artisans de lumière : Cartes oracle
de Danielle Noel

Éditions Exergue

Sortie le 13 novembre 2019
Format broché / 152 pages / Prix 23,90 €



Présentation de l'éditeur :


Cet oracle de 44 cartes magnifiquement illustrées a été créé pour vous aider à illuminer le monde de votre présence. Dans le livre d'accompagnement, vous découvrirez comment travailler avec les cinq catégories de cartes et vous connecter à votre intuition pour vivre en alignement avec qui vous êtes vraiment. Les cartes de confirmation apporteront une réponse claire et précise à votre question. Les cartes d'investigation vous aideront à faire résonner les murmures de votre âme.Les cartes d'action vous guideront pour prendre des mesures immédiates. Les cartes d'activation favoriseront l'autoguérison. Les cartes de transmission vous permettront de vous connecter à des énergies bénéfiques. Les cartes de confirmation apporteront une réponse claire et précise à votre question.

Mon avis :

Voilà un oracle absolument superbe mais très particulier dans sa construction et dans son approche visuelle. Tout d'abord, c'est un oracle de travail. Il demande du temps pour se l'approprier, car il est visuellement très riche.


 L'auteure joue énormément avec les couleurs et les symboles (les cartes ont été illustrées par Danielle Noël) et chacune demande du temps. C'est un oracle très intuitif, fait pour se reconnecter à soi, son âme, l'univers, appelez-le comme vous le voulez, mais l’introspection est de mise. C'est très intéressant, notamment pour ceux qui souhaitent se reconnecter à leur lumière intérieure après un passage à vide ou un travail de l'ombre.


Ces 44 cartes d'accompagnement vous aideront à faire briller votre lumière. Non, cela ne veut pas dire que vous aurez une belle auréole au-dessus de votre tête (ça n'existe pas), mais que vous pourrez reprendre confiance en vous et en votre place dans l'univers, et c'est déjà beaucoup.

Comme d'habitude, les cartes sont d'excellente qualité et je tiens encore à souligner le très bon travail d'édition de l'éditeur.

En bref, un très bel oracle d’introspection, qui nous fait bosser sur notre lumière et celle du monde, moi qui suis plutôt une habituée du travail de l'ombre, j'avoue qu'il m'a fait un bien fou.