Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du blog Bit-lit.com,
rédactrice,
maman, sorcière, metalhead, Janeite, chieuse à plein-temps. Aime le thé et les kilts.
Ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.





dimanche 6 mai 2018

Les Dossiers Cthulhu : Sherlock Holmes et les ombres de Shadwell



Les Dossiers Cthulhu : Sherlock Holmes et les ombres de Shadwell
de James Lovegrove

Éditions Bragelonne

Sortie le 14 février 2018
Format broché / 358 pages / Prix 25,00 €



Présentation de l'éditeur :

Automne 1880. Le Dr John Watson rentre tout juste d’Afghanistan. Blessé et prêt à tout pour oublier une expédition cauchemardesque qui l’a conduit à douter de sa santé mentale, Watson voit sa vie changer lorsqu’il fait la connaissance de l’extraordinaire Sherlock Holmes. Le détective enquête sur une série de décès survenus dans le quartier londonien de Shadwell. Plusieurs victimes qui semblent mortes d’avoir été affamées pendant des semaines ont été retrouvées, alors que des témoins les ont vues vivantes et en bonne santé à peine quelques jours plus tôt... De plus, d’inquiétants témoignages évoquent des ombres furtives qui inspireraient l’effroi à quiconque les approcherait.
Holmes établit un lien entre les morts et un sinistre baron de la drogue qui cherche à étendre son empire criminel. Cependant, Watson et lui sont bientôt obligés d’admettre que des forces sont à l’œuvre dont la puissance dépasse l’imagination. Des forces que l’on peut invoquer, à condition d’être assez audacieux ou assez fou...

Mon avis :

La collection Steampunk de Bragelonne s’enrichit à nouveau d'une œuvre directement inspirée du canon Holmésien, et c'est encore une fois une très grande réussite.
Parlons déjà de l'objet livre lui-même : un magnifique visuel de couverture, une couverture souple et une tranche dorée. Décidément, cette collection steampunk est un véritable bonheur pour les amoureux des livres (et pour nos bibliothèques).

Le roman ? Un régal, tant sur le fond que sur la forme. En effet, James Lovegrove reste fidèle aux auteurs classiques et nous offre un récit enchâssé d'une très grande qualité, parfaitement maîtrisé, flirtant avec plaisir du côté du style horrifique si cher à Lovecraft. En bref, ce fut une lecture passionnante, riche et intelligente. Des romans de cette qualité, on en souhaiterait bien plus souvent.


samedi 5 mai 2018

Le droit de t'aimer



Le droit de t'aimer
de Beverly Jenkins

Éditions J'ai lu

Sortie le 31er janvier 2018
Format poche / 370 pages / Prix 7,40 €



Présentation de l'éditeur :

Eddy Carmichael doit la vie à Rhine Fontaine, pour autant elle ne renoncera pas à ses rêves pour lui. Dès qu’elle aura économisé assez d’argent, elle quittera cette ville du Nevada pour la Californie. Même si Rhine est beau comme un dieu, même si l’attirance qu’ils éprouvent est irrésistible, il n’y a pas d’avenir pour eux. Une nuit, une seule, passée dans ses bras suffira-t-elle à éteindre le désir d’une passion interdite et dangereuse, ou unira-t-elle à jamais les deux amants ?

Mon avis :

Voici une romance historique peu commune qui met en scène un couple mixte. Et c’est ce qui fait le principal atout du livre. Si l’intrigue est des plus classiques et la relation entre Eddy et Rhine belle, émouvante, parfois poignante, l’ensemble manque un peu de rythme et nous avons le sentiment de trop peu en fin de lecture. Cependant, les références historiques sont légion et nous apprennent beaucoup sur la réalité historique américaine de l’époque, notamment dans les États du Sud.
Une lecture agréable donc, mais qui manque d’un petit « je ne sais quoi » pour nous satisfaire pleinement.