Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

vendredi 6 avril 2012

Troubles intentions

Un premier tome réussi pour une saga qui s'annonce fort passionnante !

Les Fantomes de Maiden Lane, tome 1 :
Troubles Intentions

d'Elizabeth Hoyt

Éditions J’ai Lu
Collection Aventure & Passion

Sortie le 7 mars 2012
Format Poche / Prix 6,60€


Résumé (trad de Tan) :

Un homme contrôlé par ses désirs....

Tristement célèbre pour ses besoins sauvages et sensuels, Lazarus Huntington, Lord Caire, est à la recherche d'un tueur violent à St Giles, le bas-quartier le plus célèbre de Londres. Veuve, Temperance Dews connaît St Giles comme sa poche ; elle a passé sa vie à prendre soin de ses habitants dans l'orphelinat fondé par sa famille. Mais cet établissement est aujourd'hui en danger...

Une femme hantée par son passé...

Caire fait une offre simple à Temperance en échange de son l'aide pour le guider dans les ruelles dangereuses de St Giles. Il la présentera à la haute société de Londres pour qu'elle puisse trouver un bienfaiteur pour son orphelinat. Mais Temperance pourrait ne pas être aussi innocente qu'elle en a l'air, et ce qui débutait comme un calcul se transforme rapidement en passion qu'aucun d'eux n'arrive à contrôler. Une passion qui pourrait bien les détruire tous les deux.


Mon avis :

Premier tome plus que réussi pour cette nouvelle série d’Elizabeth Hoyt. L’auteure au style inimitable, nous plonge encore une fois dans un Londres réaliste et en même temps teinté de mystères. De plus, les romances historiques se situant au 18ème siècle sont assez rares alors ne boudons pas notre plaisir.
L’intrigue de ce premier opus tourne principalement autour de la relation entre Temperance et Lord Caire.
La première est une veuve pure et pieuse qui travaille dur pour maintenir à flot l’orphelinat familial, dans un Saint-Giles dépravé où la pauvreté de la caste ouvrière londonienne atteint son apogée. Le second est un homme sombre à la triste réputation et aux pratiques sexuelles douteuses qui cherche à mettre la main sur un tueur particulièrement violent.
Pour sauver l’orphelinat de la faillite, Temperance acceptera d’aider Lord Caire dans sa quête de justice. Pourtant, cette alliance étrange et calculée laissera place à une passion dévastatrice, mettant en exergue les démons et les secrets cachés de chacun.

Elizabeth Hoyt a le talent de mettre en scène des personnages masculins forts et surtout à la psychologie ambigüe. Rien n’est totalement blanc ou noir avec cette auteure et c’est justement ce qui nous fascine. Lord Caire est un homme trouble et torturé à souhait mais qui est loin d’être insensible. Temperance quant à elle, bien qu’elle donne l’apparence d’une femme pieuse et respectable, brûle d’un désir qui n’a jamais été assouvi. Tous deux devront faire preuve de patience et de compréhension pour laisser libre cour à leur amour.

Nous faisons également la connaissance d’autres personnages qui auront leur propre histoire dans les tomes suivants, comme Silence, la sœur de Temperance ou Lady Haro, héroïne du deuxième tome.

Une romance intense et captivante, ponctuée de scènes sensuelles où la tension sexuelle entre les deux protagonistes est au zénith. Une intrigue bien menée nimbée de fantastique avec l’apparition d’un mystérieux fantôme de St Gilles, justicier vengeur qui apparait la nuit. Tous les ingrédients pour faire de cette nouvelle saga une réussite sont semés. Ne faites pas la bêtise de passer à côté …


Les blessures du passé

Les blessures du passé
Lisa Kleypas
Editions : J'ai Lu
Collection : Aventures et Passions
Sortie le 4 avril 2012
Poche / 6,60€


Présentation de l'éditeur :

Le comte de Westcliff avait l'habitude d'inviter ses partenaires américains à une chasse à courre sur ses terres du Hampshire. Il en profitait pour sceller les négociations à son avantage. Ces Yankees étaient pour la plupart de nouveaux riches qui se laissaient facilement impressionner par l'art de vivre anglais. En outre, ils recherchaient des alliances avec les vieilles familles du royaume. Celle du comte avait plus de sang bleu que tous ses pairs réunis. Malheureusement, aucune de ses sœurs ne voulait se marier... Ce jour-là, lady Aline accueillait un homme d'affaires new-yorkais et ses associés. Parmi les nouveaux arrivants, elle remarqua un homme de haute stature, aux cheveux noirs, qui bavardait avec un autre invité. Soudain, l'inconnu se retourna et leurs regards se croisèrent. Lady Aline tressaillit : McKenna était de retour. Elle aurait préféré ne jamais le revoir !
Mon avis :
La réédition de Les blessures du passé est certainement la meilleure nouvelle du mois d’avril. Celles qui ont lu La ronde des saisons auront sûrement plaisir à retrouver Stony Cross Park et ses habitants avant que les magnifiques histoires de ces laissés-pour-compte si adorables ne se mettent en place.

Lire enfin les aventures amoureuses des sœurs du comte de Westcliff est un réel plaisir, même si celles-ci sont douloureuses à bien des égards. Mais la plume de Kleypas est telle que même la douleur et la souffrance sont magnifiquement misent en mots. On peut souvent reprocher à l’auteure un certain anachronisme, mais qu’importe, ses héros sont des passionnés, son style reconnaissable entre tous et elle arrive toujours à nous captiver.

Lire un Kleypas, c’est comme tomber dans un univers parallèle où seule ivresse, sensualité et émotion sont reines. Pendant quelques heures, ses personnages vous accompagnent, son récit vous transporte loin du quotidien afin de vous offrir un moment de lecture intense et addictive, et l’on s’attache à ses protagonistes si particuliers. Les blessures du passé recèle de tout cela et de bien plus encore …