Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

jeudi 13 janvier 2011

Darkling

Place à la Bit-lit avec une saga que nous défendons becs et ongles avec Kamana. Ce n'est pas la plus appréciée du genre et pourtant, c'est l'une des plus riches.
A l'époque de la parution des deux premiers tomes, je n'écrivais pas encore de chroniques. Mon premier avis rédigé et publié fut sur Darkling, le troisième opus des Sœurs de la Lune, mais à l'occasion, je relirais les deux premiers pour vous en donner un avis détaillé.

Place donc à Menolly, le vampire de la famille pour une histoire émouvante et passionnante !







Les Sœurs de le Lune, tome 3 : Darkling

De Yasmine Galenorn

Éditions Milady
Sortie le 2 octobre 2009


Présentation de l'éditeur :

Nous sommes les soeurs D'Artigo : mi-humaines, mi-fées, agents qualifiés et sexy de la CIA d'Outremonde. Quand elle est stressée, Delilah se transforme en chat. La magie de ma soeur Camille est aussi imprévisible que la météo de Seattle. Moi ? Je suis Menolly, une acrobate devenue vampire et je donnerais ma canine droite pour me venger de mon Sire.
Partout dans Seattle, des humains disparus réapparaissent avec des canines plus longues que nature : signe queun vampire renégat se promène dans les parages. Tout porte à croire que Dredge, celui qui est à leorigine de mes cicatrices, y est pour quelque chose et qu'il s'est allié à l'Ombre Ailée. Si c'est le cas, la Terre et d'Outremonde sont dans de sales draps !

Mon avis :

Les Sœurs de la Lune est une série un peu à part dans l’univers de la bit-lit. Mi-humaine, mi-fae, les sœurs d’Artigo nous entraînent dans un univers fascinant, où se mêlent les créatures surnaturelles d’Outremonde et les humains. Chacun ayant la connaissance de l’existence de l’autre sans pour autant avoir envie de se rencontrer.

Ce qui fait sa particularité, c’est le ton employé par l’auteur, d’apparence léger mais bien plus lourd de sens au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire. Si beaucoup de lecteurs n’avaient pas été convaincus par le premier tome Witchling, dont la narratrice était l’aînée, Camille, certains ont commencé à changer d’avis avec le second opus dédié au chaton de la famille, Delilah. C’est donc tout naturellement au tour de Menolly, la vampire, de nous raconter son histoire.

Présente sans vraiment l’être dans les précédents tomes, celle-ci nous paraissait quelque peu mystérieuse, froide (sans mauvais jeux de mot), peu expansive. Dans Darkling, nous comprenons enfin la raison de sa distance. Menolly a énormément souffert pendant sa transformation, un traumatisme physique et psychologique qu’elle a porté, jour après jour, heures après heures, pendant plus de douze ans.

Une plaie béante, l’empêchant de vivre une relation normale avec qui que ce soit. Même ses propres sœurs étaient ignorantes de ce qu’elle avait vécu. Seule sa future confrontation avec son sire poussera Menolly à vouloir se libérer de cette souffrance.

Bien sûr, leur combat contre l’Ombre ailée continue, et le monde des humains est plus que jamais en danger. De nouveaux personnages, très intéressants, prennent vie et laissent présager des moments fort divertissants à venir.

Plus sombre que les précédents, cet opus est une véritable réussite, et c’est avec impatience que je vais commencer la lecture de Dragon Wytch, où nous retrouvons notre sorcière Camille en compagnie de Flam, le dragon le plus sexy du monde surnaturel. M’est avis qu’il va faire très très chaud chez les sœurs d’Artigo …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire