Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

vendredi 21 janvier 2011

Deux cierges pour le diable

Laura Gallego Garcia est un auteur à part au style singulier, qui nous livre un roman intense et brut de décoffrage ... une belle découverte.

Deux cierges pour le diable
de Laura Gallego Garcia

Editions : Baam !
Sortie en juin 2009


Présentation de l'éditeur :

« De nos jours, plus personne ne croit aux anges, même s’il y a des gens qui croient aux démons. Pourtant les anges existent vraiment. Ils ont toujours existé. Comment je le sais ? Parce que mon père en était un. Avant d’être assassiné. Je n’ai désormais plus qu’une idée en tête : trouver le démon qui a fait ça et le tuer de mes propres mains. »



Mon avis :

Cat est une jeune fille de 16 ans qui mène une drôle de vie. Elle a parcourut une bonne partie du monde, jusqu’au Tibet, en compagnie de son père. Nomades atypiques, couple solitaire, Caterina suit son père, Ismaël, aux quatre coins du globe à la recherche de ce qu’il a perdu : Dieu. Car Ismaël est un ange, un vrai. Dans la hiérarchie angélique, il est un ange mineur. Autrement dit, ce n’est pas un guerrier comme les archanges tels que Gabriel, Uriel ou Michel.

Pourtant un jour, il est tué lors d’un combat singulier contre un démon. Etrange situation pour une créature qui ne cherchait que la présence de Dieu dans la beauté du monde… en vain.

Se retrouvant seule, Cat jure solennellement de retrouver le démon qui a tué son père et de le détruire. Mue par la vengeance, elle va parcourir l’Europe à la recherche du meurtrier et faire de bien étranges rencontres.

OVNI dans le paysage de la littérature jeunesse, cette œuvre sombre est une belle découverte, une gifle monumentale comme nous n’en n’avons pas reçu depuis longtemps.

L’univers fascinant de Laura Gallego Garcia est un monde qui se meurt. Notre planète, que nous détruisons à grands pas d’égoïstes, sacrifiant la première et plus belle œuvre de la création, les anges. Et nous faisons cela mieux que les démons eux-mêmes qui finissent pas être spectateur de ce qui devrait être leur accomplissement. Ils en viennent même à regretter les bons vieux combats millénaires.

L’auteur, avec une certaine mélancolie, décrit ce bouleversant constat à travers les yeux de Cat. L’utilisation de la première personne ne fait que renforcer notre profond malaise car nous voyons notre œuvre par les mots implacables et directs d’une enfant de 16 ans. Triste héritage…

L’intrigue qui tourne autour du meurtre d’Ismaël est superbement bien menée, passionnante, riche de références bibliques et apocryphes qui donnent un certain poids au récit.

De rebondissement en rebondissement, l’auteur nous entraîne et nous malmène jusqu’à la fin sans temps mort, incapable de refermer le livre tant la tension est à son paroxysme. Et c’est le cœur lourd que nous lisons l’épilogue, poignant, nous laissant assommées, émues, troublées, au point de se demander si nous, pauvres humains, sommes bien la création de Dieu ou l’œuvre du diable…

A découvrir absolument !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire