Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 23 février 2011

L'enfant des cimetières

Un auteur talentueux et sympa ! du thriller horrifique français de qualité, ça ne se refuse pas ^^

L'enfant des cimetières
de Sire Cédric

Collection : Triller Gothique
Éditeur : Pré aux clercs (5 mars 2009)


Présentation de l'éditeur :

Lorsque sa collègue Aurore l'appelle en pleine nuit pour couvrir avec elle un meurtre atroce, David, photographe de presse, se rend sur les lieux du drame. Un fossoyeur pris d'une folie hallucinatoire vient de massacrer sa femme et ses enfants avec un fusil à pompe, avant de se donner la mort. Le lendemain, un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les patients d'un hôpital et tue Kristel, la compagne de David. Mais qui est à l'origine de cette épidémie meurtrière? Est-ce un homme ou un démon? Le journaliste, qui n'a plus rien à perdre, va se lancer à la poursuite de Nathaniel, l'enfant des cimetières, jusqu'aux confins de l'inimaginable... Thriller gothique époustouflant, L'Enfant des cimetières est servi par une écriture nerveuse terriblement évocatrice qui laisse le lecteur hypnotisé par l'horreur. Attention, si vous commencez ce livre, vous ne pourrez plus le lâcher!

Mon avis :

Première rencontre avec Sire Cédric, L’Enfant des cimetières est une immense claque. Pas de regrets d’avoir attendu un peu avant de taquiner du Monsieur, l’adage est bien connu, plus c’est long, plus c’est bon.

Et bon, ce le fut.

Entre fantastique et thriller horrifique, L’Enfant des cimetières est un roman haletant, terriblement inspiré, qui vous balance d’entrée dans une ambiance glaçante. Il exerce sur vous une étrange fascination morbide, les scènes gores se mêlant à une intense sensualité. C’est beau tout en vous donnant la nausée et des frissons dans le dos.

Les personnages sont bien campés, et mention spéciale pour le commandant Vauvert pour qui nous développons une irrésistible sympathie.

Le style de Sire Cédric est percutant, sans fioritures, allant à l’essentiel. L’intrigue est bien menée, sans temps morts, les courts chapitres conférant un rythme soutenu au récit. Revenir sur l’histoire serait sacrilège, je préfère vous laissez la découvrir les mains tremblantes et le souffle court. Mais surtout ne passez pas à côté de cet écrivain talentueux, palpitations garanties.

Quant à moi, je me tourne vers De fièvre et de sang, dernière publication de l’auteur. M’est avis que je ne vais pas beaucoup dormir cette nuit … Bordel !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire