Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

vendredi 25 février 2011

La nuit sans fin

De la Dark Fantasy passionnante et complètement hallucinante !

La nuit sans fin : l'âge du chaos *
de Mark Chadbourn

Éditeur : Orbit
Sortie le 12 novembre 2009


Présentation de l'éditeur :

Londres de nos jours. Quand Jack Churchill et Ruth Gallagher sont attaqués par un géant monstrueux sous le London Bridge. ils ignorent qu'ils vont bientôt plonger dans les arcanes d'une nuit sans fin... car les dieux celtes sont de retour après un exil millénaire. bien décidés à prendre leur revanche sur le monde moderne. La dernière chance pour l'humanité réside dans quatre artefacts magiques. seuls capables de contrer les puissances ancestrales. Poursuivis par des créatures aussi sanguinaires qu'opiniâtres. Jack et Ruth sont contraints de fuir. Une quête désespérée s'engage. L'âge de raison s'est éteint. Celui du chaos ne fait que commencer.

Mon avis :

Il y a des livres qui vous hantent longtemps après lecture, qui vous poursuivent la nuit jusqu’à vous faire frémir dés le premier grincement de porte ou le sifflement d’une légère brise … Ces livres là, on ne les oublie jamais. Généralement, ils nous obsèdent tant l’intense récit nous a scotché au point d’oublier l’heure et nous sommes incapables de les refermer avant la fin.

Le premier tome de cette fabuleuse saga qu’est L’âge du chaos en fait irrémédiablement partie. Mark Chadbourn a accouché d’une épopée Dark Fantasy complètement illuminée où thriller, romance et mythologie celtique flirtent avec maestria ! Le tout saupoudré d’un indéniable talent pour l’écriture, car le récit est admirablement bien écrit. L’intrigue, parfaitement bien ficelée, nous tient en haleine et possède de multiples ramifications dont on attend le dénouement avec une grande impatience. En dire plus serait sacrilège tant l’histoire, complètement barrée, possède des facettes toutes plus différentes les unes des autres mais sont intimement liées.

Si les prochains tomes sont aussi bons, L’âge du Chaos sera pour moi, une des meilleures sagas dark fantasy de ces dernières années.

Laissez vous porter par cette Nuit sans fin, vous ne le regretterez pas

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire