Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

dimanche 13 février 2011

Wolfman


Voilà un film que j'avais chroniqué pour Onirik à sa sortie et que je ne me lasse pas de revoir ...


Synopsis :

L’enfance de Lawrence Talbot prit fin à la mort de sa mère. Ayant quitté le paisible hameau de Blackmoor, il a passé plusieurs décennies à essayer d’oublier. Mais, sous les suppliques de la fiancée de son frère, Gwen Conliffe, il revient à Blackmoor pour l’aider à retrouver l’homme qu’elle aime. Il y apprend qu’une créature brutale et assoiffée de sang s’affère à décimer les villageois et que Aberline, un inspecteur soupçonneux de Scotland Yard, est là pour mener l’enquête.
Réunissant petit à petit les pièces du puzzle sanglant, Talbot découvre une malédiction ancestrale qui transforme ses victimes en loups-garous les nuits de pleine lune. Pour mettre fin au massacre et protéger la femme dont il est tombé amoureux, il doit anéantir la créature macabre qui rôde dans les forêts encerclant Blackmoor. Alors qu’il traque la bête infernale, cet homme hanté par le passé va découvrir une part de lui-même qu’il n’aurait jamais soupçonnée.

Mon avis :

Remake d’un classique du cinéma d’épouvante (Le loup-garou de George Waggner – 1941), Wolfman est avant tout un projet porté par un fan de l’œuvre initiale, Benicio De Toro. Projet qui a bien faillit ne pas voir le jour pour cause d’absence de réalisateur, c’est finalement Joe Johnston qui prend les commandes et s’entoure pour l’occasion du plus grand spécialiste du maquillage de loups-garous, le très talentueux Rick Baker (Le loup-garou de Londres).

Mais la malédiction rode toujours sur la production et le film mettra plus de quatre ans à voir le jour. Très attendu par les amoureux du genre, Wolfman est enfin sorti sur nos écrans le 10 février, et c’est une grande réussite !
Ce film est une somptueuse fresque gothique qui redonne vie aux films de loups-garous avec maestria offrant à Benicio Del Toro un rôle romantique et profondément touchant. Il incarne un Lawrence Talbot déroutant, torturé à souhait qui affronte sa destinée avec force et courage. Son passé reviendra le hanter et lui révélera une part de lui-même longtemps endormie… La créature qu’il va devenir n’était-elle pas déjà en lui ? Il y a une part d’ombre en chacun de nous, et nous sommes tous fascinés par l’horreur, bien souvent malgré nous.

Sa relation avec son père, Sir John Talbot, brillamment interprété par Antony Hopkins, est au cœur de l’intrigue et trouvera son épilogue lors d’un affrontement terrifiant, mais magnifique.

Ses sentiments naissants pour la compagne de son frère défunt, Gwen Conliffe (interprété par une Emily Blunt tout en finesse) devront demeurer en sommeil, à demi avoués, chacun de leurs échanges seront intimement retenus, peu de mots mais des regards soutenus qui nous parlent bien plus qu’un long dialogue.

La photographie est superbe et les effets visuels époustouflants, hommage aux anciens films du genre, le maquillage de Rick Baker offre une crédibilité visuelle qui manquait cruellement au cinéma ces dernières années. Enfin, un loup-garou qui ressemble à un loup-garou !! Une créature vorace, sauvage et sanguinaire.
 
A l’heure où l’urban fantasy nous présente des loups-garous modernes, intégrés dans la société, vivant au sein d’une meute, beaux comme des dieux grecs (et j’en suis une grande consommatrice, je l’avoue), ce film fait presque figure d’O.V.N.I en replaçant le mythe de la lycanthropie là où il est né, dans l’épouvante et le mystère.

A ne pas manquer !

Fiche Technique :

Wolfman
Film américain de Joe Johnston (2010)
Sortie : 10 février 2010
Avec Benicio Del Toro, Anthony Hopkins, Emily Blunt ...
Genre : fantastique
Durée : 99 minutes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire