Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 2 mars 2011

Comment je suis devenue irrésistible !

Voici ma toute première chronique pour Onirik, celle grâce à qui Val m'a recrutée ^^
Séquence nostalgie !!


Comment je suis devenue irrésistible !
de Mindy Klasky

Éditions : Harlequin
Collection : Red Dress Ink
Sortie le 1er octobre 2009


Présentation de l'éditeur :

Regardons les choses en face, je suis très très loin d'être une séductrice ! Depuis que mon fiancé m'a plaquée pour une avocate londonienne ultra- sexy, ma vie sentimentale est même carrément au point mort. Et ce n'est certainement pas mon boulot de bibliothécaire sous-payé qui va me permettre de faire des étincelles ! Alors vous imaginez ma surprise quand, du jour au lendemain, l'un de mes collègues s'est mis à me couvrir de fleurs. Et ce n'est pas tout : dans la rue, les hommes se retournent sur mon passage et un quasi-inconnu a même été jusqu'à m'embrasser fougueusement sur le pas de ma porte ! Mais c'est seulement lorsque Jason Templeton, l'homme le plus beau et le plus intelligent du monde - et sur lequel je fantasme depuis un an sans le moindre espoir - m'a invitée à dîner que j'ai vraiment commencé à me poser des questions. Et si... Et si j'étais tout simplement devenue irrésistible ?

Mon avis :

Jane Madison est bibliothécaire. Ce n’est pas le métier le plus sexy du monde, mais elle en est fière. En bonne spécialiste de Shakespeare, elle met toute sa passion des livres et de la recherche au service de ses clients en général et de Jason Templeton en particulier, bel hidalgo, professeur d’histoire à l’université.

Jason est son "Petit Ami Virtuel", celui qui nourrit ses fantasmes, ses désirs de midinette et Jane espère secrètement passer du virtuel au réel, malgré ses cheveux en désordre, ses tâches de rousseur, ses lunettes et ses ongles rongés jusqu’à la moelle.

Mais voilà qu’un jour, après avoir emménagé dans sa nouvelle demeure, Jane tombe par hasard sur tout une collection de livres anciens de sorcellerie. Mue par la curiosité, elle lit une incantation à voie haute et réveille un "démon familier". C’est là que les ennuis commencent ...

Mêler la chick-lit au fantastique n’était pas une mince affaire, et l’on peut se demander si l’auteur n’a pas un peu trop regardé les soeurs Halliwell à la télé. Mais voilà, malgré l’invraisemblance des évènements... ça fonctionne. On se laisse facilement porter par cette histoire. Bien sûr, elle est centrée principalement sur Jane, mais les personnages secondaires qui gravitent autour de notre héroïne sont tout aussi intéressants et attachants. Du démon familier complètement gay, à la meilleure amie pâtissière, spécialiste des premiers rendez-vous ratés, on s’amuse à lire les péripéties de cette galerie de personnages quelque peu atypiques et déjantés.

Si l’histoire semble légère en surface, elle est plus sombre en réalité. En effet, Jane nous rappelle sans cesse que ses défauts sont les nôtres, que nous avons peut-être fait les mêmes erreurs, crus aux mêmes rêves, et que nous aussi nous nous sommes sûrement effacés un jour pour être aimé de la personne tant désirée. Défaut typiquement féminin que ce mimétisme tribal qui consiste à adopter de manière systématique les goûts et les couleurs de notre petit ami ... même si on les déteste.

Mindy Klasky relève ici un pari audacieux mais réussit. Ce livre drôle et émouvant à la fois vous donne l’envie de réunir vos copines, de boire des litres de thé et de manger un nombre inavouable de cookies aux pépites de chocolat ... mauvais pour la ligne, mais bon pour le moral.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire