Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

samedi 12 mars 2011

La forteresse des Highlands

Première rencontre avec Kathleen Givens et à l'époque, ce fut une véritable révélation !


La Forteresse des Highlands
de Kathleen Givens
Éditions : J'ai Lu

Collection : Aventures et Passions

Sortie le 1er avril 2009


Présentation de l'éditeur :

La vie de Margaret MacDonald paraît toute tracée.
En tant que fille du laird, elle sait qu'elle épousera celui à qui elle est promise depuis l'enfance, puis qu'elle vivra à la cour du roi d'Angleterre. Cet avenir est bien différent de ce que lui a prédit une devineresse : " Il te faudra affronter des dragons, ma fille " Elucubrations de sorcière, sans doute. Pourtant, quand Margaret surprend son fiancé au lit avec sa meilleure amie, elle se rebelle.
Il a trahi sa confiance, elle ne l'épousera pas, quoi qu'en dise le roi ! Mais le destin va bouleverser son existence sous la forme d'une horde de Vikings sanguinaires, jusqu'à sa rencontre avec un immense guerrier celte à la chevelure d'or. Celui dont lui avait parlé la devineresse...

Mon avis (chronique écrite en 2009) :

C’est la première foi que Kathleen Givens est traduite en français, et « j’ai lu », en choisissant de nous faire connaître ce nouvel auteur talentueux (elle a gagné un RITA Awards en 2003) a eut du flaire !!

Nous sommes ici en 1263, sur la côte ouest de Écosse, principalement occupée par les clans chargés de gérer, protéger les terres et chasser les envahisseurs. Pour une fois, les ennemis de l'Écosse ne sont pas les Anglais (ennemis coutumiers des Highlanders), mais les troupes du Roi de Norvège et surtout les vikings résidant dans les Orcades, regroupement de 67 îles situées entre la Norvège et le nord de Écosse

Cette période de l’histoire de Écosse faite de massacres perpétrés sur de nombreuses années est totalement inconnue en France, il nous faut donc plusieurs pages avant de comprendre les tenants et les aboutissants des tractations entre clans et de repérer les différents protagonistes.

Margareth est une femme forte, bien de son époque, qui n’inspirait qu’à se marier, non pas par amour (ce n’était pas vraiment le genre de l’époque), mais pour l’honneur de son clan et de sa famille. Gannon, moitié viking, moitié irlandais, est un guerrier sans terre ni fortune, mais puissant, froid et ténébreux.

Les méchants ont une très forte personnalité, et les personnages secondaires sont tout aussi passionnants.

Le récit est plein de fureur et de passion. Il est dur de lire les massacres perpétrés par les Vikings, et beaucoup de personnes meurent. Mais c’est la vie de l’époque, il n’y a donc pas de place pour le larmoyant, même si beaucoup de passages du livre sont poignants. La peur qu’inspire l’envahisseur est palpable et magistralement bien retranscrite.

L’histoire d’amour entre Margareth et Gannon se lit du bout des lèvres, comme un chuchotement. Et au milieu de cette violence, chaque regard discrètement échangé, chaque parole murmurée paraissent encore plus intime et enivrante.

Vous aurez compris, donc, que ce livre est une belle réussite, sa lecture est passionnante, et il est difficile de s’en défaire après l’avoir refermé. Je vous le conseil vivement !!

1 commentaire: