Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 15 janvier 2014

Benedict Cumberbatch... fais moi un câlin !


Cela fait un petit moment que je tourne autour de ce géant britannique, il était temps qu'il entre dans la grande catégorie des chouchous du blog.
Génialissime Sherlock pour Steven Moffat ou dragon machiavélique pour Peter Jackson, Benedict Cumberbatch est un acteur aux registres variés, qui ne cesse de surprendre à chacun de ses rôles, n'hésitant jamais à prendre des risques. Élu l'acteur le plus sexy du monde en 2013 par le magazine Empire face à Hugh Jackman ou encore Robert Downey Jr, il prouve par là même que son énorme talent renverse les belles gueules hollywoodiennes.

Petit retour sur sa biographie via Wikipédia et un petit florilège de photos que ça fait trop du bien aux rétines...


Benedict Cumberbatch est né en 1976 à Londres, fils des acteurs Timothy Carlton et Wanda Ventham. Il suit sa scolarité à l'école Brambletye dans le Sussex de l'Ouest, à la Harrow School. Après son diplôme, il prend une année sabbatique pour enseigner l'anglais dans un monastère tibétain. Il entre à l'université de Manchester pour étudier la comédie, et poursuit sa formation d'acteur à la London Academy of Music and Dramatic Art.


Depuis 2001, Cumberbatch est apparu dans de nombreuses pièces classiques dans divers théâtres de la capitale britannique. Il est nommé au Laurence Olivier Award de la meilleure performance dans un second rôle pour son interprétation de Tesman dans Hedda Gabler, un rôle qu'il a joué à l'Almeida Theatre lors de sa réouverture après restauration le 16 mars 2005.

À la télévision, il obtient des seconds rôles dans Heartbeat (2000 et 2004), Tipping the Velvet (2002), Affaires non classées (Silent Witness, 2002), Cambridge Spies (2003), Fortysomething (2003) et MI-5 (Spooks, 2003).


En 2004, il interprète Stephen Hawking dans Hawking, rôle pour lequel il est nommé au British Academy Television Award du meilleur acteur et il remporte la Nymphe d'or du meilleur acteur au Festival de télévision de Monte-Carlo. L'année suivante, il devient Edmund Talbot dans la mini-série To the Ends of the Earth, adapté de la trilogie de William Golding.

En 2006, il interprète le rôle de William Pitt le Jeune dans Amazing Grace, qui lui vaut une nomination au London Film Critics Circle Award la meilleure révélation. On le reconnaît ensuite dans Reviens-moi (Atonement, 2007), ou encore dans Deux sœurs pour un roi (The Other Boleyn Girl, 2008). En 2009, il apparaît dans le biopic Création (Creation) sur Charles Darwin dans le rôle du meilleur ami du naturaliste, Joseph Dalton Hooker, et joue dans Seule contre tous (The Whistleblower, 2010) aux côtés de Rachel Weisz, Vanessa Redgrave et Monica Bellucci.


À partir de 2010, Benedict Cumberbatch endosse le rôle de Sherlock Holmes dans l'adaptation contemporaine de la BBC, Sherlock. Fan de longue date de la série britannique Doctor Who, il a déclaré dans une interview en juillet 2010 qu'il aimerait apparaître en tant que personnage principal ou récurrent dans cette série dirigée par Steven Moffat, le producteur de Sherlock

En 2008, il a discuté avec David Tennant d'une possible reprise du rôle du Docteur, mais décide finalement de ne pas se présenter, et est contacté par Moffat pour le rôle de Sherlock, rôle pour lequel il est nommé au British Academy Television Award et au Satellite Award du meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm. La série est un succès critique et public, programmée pour au moins trois saisons et diffusée dans plus de 180 pays : « si le scénario et la mise en scène concourent bien à la réussite de chaque épisode, difficile d'imaginer leshow sans le comédien : qu'il débite un monologue à vitesse grand V, se terre dans un mutisme tel un enfant gâté ou lance une vanne bien sentie à l'un des membres de son entourage, il fait preuve d'un magnétisme incroyable, que son visage pâle surmonté d'yeux d'un bleu profond et sa voix de baryton viennent indéniablement renforcer. »


La même année, il interprète Vincent van Gogh dans Van Gogh : Painted with Words, au sujet duquel The Telegraph écrit qu'il est : « un petit plaisir... il ramène à la vie de manière saisissante un Van Gogh aux yeux bleus et passionné. »


En 2011, il interprète Peter Guillam dans La Taupe (Tinker, Tailor, Soldier, Spy), adapté du roman de John le Carré, réalisé par Tomas Alfredson, face à Gary Oldman, John Hurt, Mark Strong, Colin Firth et Tom Hardy, et rejoint le casting de Cheval de guerre (War Horse, 2011) de Steven Spielberg dans lequel il joue le rôle du Major Stewart.


De février à mai 2011, il apparaît sur la scène du Royal National Theatre dans la nouvelle adaptation de Frankenstein mise en scène par Danny Boyle. Il y interprète alternativement la créature de Frankenstein et le docteur Frankenstein avec son partenaire Jonny Lee Miller. Sa performance est saluée par la critique : « la créature de Cumberbatch est inoubliable. » Il remporte l'Evening Standard Theatre Awards et le Critics' Circle Theatre Awards du meilleur acteur. Frankenstein est diffusé en direct dans plusieurs cinémas d'Europe en mars 2011, dans le cadre du projet National Theatre Live, alors qu'une nouvelle diffusion est prévue à partir de juin 2012 devant le succès de la pièce.


Dans les deux derniers volets du Hobbit de Peter Jackson, il assure les voix du dragon Smaug et du nécromancien. Il participe au tournage de Star Trek Into Darkness de J. J. Abrams dans le rôle du méchant, John Harrison / Khan Noonien Singh. Il apparaît également en 2012 à la télévision dans une mini-série américano-britannique, produite en collaboration par la BBC et HBO, Parade's End, avec Rebecca Hall.


Début Novembre, il reçoit le BAFTA Britannia Award for British Artist of the Year avec George Clooney, Sir Ben Kingsley, Kathryn Bigelow et Sacha Baron Cohen.



1 commentaire:

  1. Héhé je m'attendais à le voir ici :) Je l'ai découvert dans la saga de Sherlock, et cela a été une claque ! Quel jeu, mais quel jeu. J'ai adoré qu'il prête sa voix à Smaug (et par contre, je ne le connais pas davantage)

    RépondreSupprimer