Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

lundi 27 janvier 2014

A chaque film il y a un comic... ou un truc du genre : épisode 2


Bonjour Lecteur,

Voici enfin le second épisode de ce rendez-vous ô combien important de « A chaque film il y a un comic... ou un truc du genre ».
Je sais que tu attendais fébrilement devant ton pc que je te parle du chevalier noir car oui, cet épisode sera entièrement consacré à Batman. 


Tu as sûrement adoré la trilogie de Christopher Nolan (comme beaucoup d'entre nous) et tu souhaites certainement prolonger le plaisir par la lecture de quelques planches, ou approfondir tes connaissances sur le sujet. 
Ne t'inquiètes pas, il y a de quoi se régaler parmi les multiples publications sur le chevalier masqué, mais seules trois d'entre elles seront citées ici, celles qui se rapprochent le plus de chacun des films qui compose cette trilogie.

Batman Begins 


En 2005, Christopher Nolan débarque avec une version de Batman revisitée qui a mis tout le monde d'accord, néophytes et fans. Après les superbes adaptations de Tim Burton, la folie Batman est retombée comme un soufflet grâce à la patte quelque peu indigeste d'un Joël Schumacher plus que décevant. Nolan nous apparaît donc comme le messie, celui qui va nous libérer de la médiocrité. Le film est un grand succès et Christian Bale endosse le rôle du chevalier avec brio, une nouvelle ère cinématographique est née. 

A la vue de ce Bruce Wayne particulièrement sombre, et de ce film réaliste dans lequel la chauve-souris prend son envol, il me paraît naturel de t'orienter vers un album sans précédent qui a pleinement participé au relookage des héros DC : Batman, année un de Frank Miller et David Mazzucchelli. (Chronique ici )


Bruce wayne, après un périple de plusieurs années loin de chez lui, revient dans une Gotham qui ne ressemble plus vraiment à la ville qu'il avait quittée. Corruption, criminalité, sont les fers de lance de la cité et notre héros tâchera de trouver un moyen d'y rétablir la justice. Un comic-book qui raconte essentiellement la première année de « vie » de Batman et un must have pour tous les fans.




The dark knight 


Second opus de la trilogie, The dark Knight met en scène le Joker qui prend peu à peu le contrôle de la mafia à Gotham. Farouche adversaire de notre chevalier noir, le Joker se révélera totalement incontrôlable. 

Ce second volet est certainement le meilleur de la trilogie, comme cela arrive souvent (mais voui, je suis une farouche « défenseuse » des seconds volets, rappelle-toi du second Parrain, de l'Empire contre-attaque ou du second Hellboy ! Voui, nous sommes d'accord...), mais c'est aussi celui qui met en scène un Joker tellement brillant qu'il dépasserait presque celui de Jack Nicholson (mais oui, je le pense). Heath Ledger est juste impressionnant de charisme et de justesse dans ce rôle qu'il a pris soin de préparer en se basant sur le comic-book The Killing Joke d'Alan Moore et Brian Bolland écrit en 1988 (délecte-toi de cette merveilleuse transition, c'est tout un art !). 


Album particulièrement sombre qui nous montre un Joker proche de la folie, The Killing Joke est une pépite qui permet idéalement de se familiariser avec ce vilain particulier. Tu y retrouveras la même méthode utilisée dans le film, pousser ses adversaires à devenir les bourreaux, le Joker étant persuadé que même l'âme la plus noble de Gotham peut commettre le pire si elle a passé une mauvaise journée. (Petite info au passage, Urban Comics réédite le titre en mars 2014, oui, tu peux sauter de joie !)






The dark knight rises 


Magnifique épilogue de la saga, The dark knight rises nous montre un Bruce Wayne vieillissant, physiquement et moralement diminué, qui se cache au fond de son manoir depuis les événements de l'opus précédent. 6 ans après, le Batman n'a toujours pas montré le bout de sa cape et est toujours considéré comme l'ennemi à abattre. Pourtant, l'arrivée d'une voleuse particulièrement douée et surtout, d'un adversaire plus que redoutable va pousser la chauve-souris à sortir de sa grotte et rendre justice une dernière fois, avant de tirer sa majestueuse révérence. 

Christopher Nolan clos sa trilogie sans fausses notes et nous balance un Bane puissant et flippant campé par un Tom Hardy méconnaissable (oublie le Bane de Shumacher, je t'en supplie). C'est beau, c'est fort, c'est même émouvant, le seul bémol étant pour moi la présence de Marion Cotillard. Mais qu'importe, nous sommes là pour papoter BD, et sans aucune hésitation je te jette un Knightfall dans ta face. 


Série en 5 albums, Knightfall raconte la défaite du chevalier noir face à un adversaire violent et intelligent : Bane. Celui-ci libère les prisonniers d'Arkham et provoque la chute de notre chevalier en l'épuisant et en l'isolant. Bane tirant sa force de la détresse de son adversaire jusqu'à réussir à le briser. Saga légèrement old school (elle date tout de même de 1993/1994) Knightfall est une œuvre essentielle dans l'univers de Batman, mainstream à souhait, mais qui marque un tournant majeur pour notre chevalier masqué. 



A noter que si tu veux en savoir plus sur Bane, qui est, avouons-le, un génie du crime organisé, je te conseille de lire La revanche de Bane qui revient sur son enfance et donc sa genèse. 


Et voilà, ce second épisode est terminé, à bientôt pour papoter jupette en cuir tout en hurlant : « This is Spartaaaaaaaaa », et je te le promets, ce ne sera pas dans 20 ans.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire