Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

samedi 4 mai 2013

L'Homme de l'ombre

Les Fantômes de Maiden Lane tome 4
L'Homme de l'ombre
d'Elizabeth Hoyt

Editions : J'ai Lu
Collection : Aventures et Passions
Sortie le : 2 janvier 2013


Présentation de l'éditeur :

Directeur d'un orphelinat le jour, Winter Makepeace devient, chaque nuit, le Fantôme de St. Giles. Un soir, blessé, il est secouru par Isabel Beckinhall, qui lui offre un baiser passionné sans même connaître son identité. S'engage alors entre eux une liaison voluptueuse et dangereuse... Car la mort rôde autour du justicier de Maiden Lane.




Mon avis :

Si Elizabeth Hoyt avait su nous émouvoir avec les trois premiers tomes de cette jolie saga, elle a atteint un niveau supérieur avec ce quatrième volet consacré à Winter Makepeace.
Difficile d’expliquer en quelques phrases l’émotion ressentie pendant cette lecture, tant elle fut intense et ce pour diverses raisons : nous nous doutions bien évidement de la double personnalité du héros, mais nous étions loin d’imaginer à quel point Winter Makepeace est un personnage hors du commun. Sensible, généreux, avide de justice, mais également empreint d’une sensualité débordante, sa relation avec lady Isabelle nous le dévoile passionnellement beau, constamment déchiré entre son devoir et son envie de s’émanciper de ses contraintes. Elle le poussera, au fur et à mesure des chapitres, à se dévoiler lentement. Nous assistons médusés à sa transformation et tout le talent de l’auteure est justement dans sa manière toute personnelle de mettre en scène les doutes et interrogations de notre héros. 

L’intrigue autour du fantôme de Saint-Giles est habilement menée et son terme est une véritable surprise, laissant l’espoir d’autres aventures aussi passionnantes que les premières.

Que dire à part que L’Homme de l’ombre est un très grand roman, profond, troublant, captivant de la première à la dernière page et qui nous prouve encore une fois que la collection Aventures et Passions recèle de véritables trésors. Du bonheur en barre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire