Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 1 mai 2013

Billet du jour : Avons-nous tous besoin de héros ?




À l'heure où je te parle, lecteur, un premier rayon de soleil vient à peine de percer un ciel bien gris et chargé d'électricité. Un jour férié pluvieux, qui m'oblige à rester cloîtrer à la maison en tribu, dès lors, il faut bien s'occuper un peu. Pour ton plus grand malheur, j'ai eu envie d'échanger quelques mots en ta compagnie (oui, c'est ton jour de chance).

En regardant pour la énième fois le trailer du fabuleux Man of Steel qui sortira en France le 19 juin prochain, j'ai eu, entre deux palpitations cardiaques, l'envie de parler de ces fameux Super-héros. Ce n'est pas la première fois, me diras-tu, oui, je suis du genre monomaniaque. Mais ce qui change aujourd'hui, c'est mon humeur. Point de boutade débile (quoique...), ou de fan attitude en bavant sur le collant moulant de Captain America, non. Aujourd'hui, j'ai l'âme plus triste. Je fais un boulot difficile où je côtoie la souffrance et la difficulté sociale au quotidien. Aider les jeunes à s'insérer professionnellement à l'heure d'aujourd'hui est une tâche titanesque. J'ai une pensée pour les gens qui, au quotidien, doivent trouver des solutions pour manger, payer leur loyer et qui, sur fond de crise économique et politique sévère, perdent cette petite étincelle d'espoir à laquelle nous nous raccrochons tous un jour.

Je pense aux personnes qui se battent face à la maladie, la misère, l'exclusion. Aux tragédies absolument incroyables tant elles sont insupportables, comme les derniers attentats à Boston ou la tuerie de cette école maternelle. Quand je vois le monde actuel s'embraser sous les caméras qui ne nous rapportent que peine et désespoir, je me demande encore comment, oui, comment pouvons-nous continuer à nous lever tous les matins ?





Les paroles qui vont suivre te paraîtront certainement débiles, lecteur. Car tu peux te demander comment, à 38 ans passé, je peux encore me référer à des personnages de fiction. Mais ma réponse à cette question est simple : car je pense sincèrement qu'il y a un héros en chacun de nous.
Tante May, dans Spider-Man l'a clairement dit :
« Je crois qu'il y a un héros en chacun de nous, qui nous maintient dans notre honnêteté, nous donne de la force, nous rend noble, et nous permet finalement de mourir fièrement. »

Mes héros à moi, vous les connaissez tous, ils m'aident au quotidien à ne pas flancher car j'ai besoin de croire en eux. Je les aime parce qu'il ne sont pas parfaits. Mais au-delà de leurs imperfections ou de leur super capacités, ce sont des hommes et des femmes qui aiment avant tout l'humanité. Qui se sacrifient pour le bien de tous. Pourtant, eux aussi souffrent. Comment ne pas penser à la tragédie et la solitude de Batman, aux regrets incessants de Spidey, après tout, Nietzsche n'a-t-il pas écrit : « Autour d'un héros, tout devient tragédie » ?
Pourtant, malgré le conflit perpétuel qui doit régner en eux (penser à soi ou aux autres?), ils sont là.


Certes, ces personnages sortent de l'imagination d'une poignée de personnes mais après tout, pourquoi ont-il été créés ? Oui, pourquoi Joe Shuster et Jerry Siegel, deux jeunes américains, fils d'immigrés juifs qui ont souvent été la risée des autres, ont-ils créés un homme doté de super-pouvoirs, cet étranger qui devient le héros de l'Amérique et qu'ils ont appelé Superman ?

Parce que pour faire face à la vie de tous les jours, nous avons besoin de héros. Ils nous apprennent continuellement sur nous-même et sur le monde dans lequel nous vivons. Ils nous poussent à nous dépasser malgré les multiples embûches que nous pouvons rencontrer. Ils sont la réponse que certains ont trouvée et dans laquelle nous puisons pour continuer d'avancer.

À cette heure, lecteur, et après ces quelques lignes quelques peu hallucinantes, je me dis que je ne suis peut-être pas la seule quand je vois le box-office actuel des films de Super-héros. Iron Man 3 a déjà dépassé Avengers en nombre d'entrées. Cela démontre bien une chose, le monde n'a jamais eu autant besoin de héros qu'à ce jour...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire