Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 8 mai 2013

House of M


House of M

de Brian Michael Bendis et Olivier Coipel

Edition : Panini Comics
Sortie : 18 janvier 2012


Présentation de l'éditeur :

Bienvenue dans la réalité alternative de House of M où tous vos souhaits se réalisent ! (Re)découvrez l'événement Marvel de l'année 2005, orchestré par Brian M Bendis et Olivier Coipel et accompagné de nombreux bonus.



Mon avis :

Voici le plus brillant crossover de l’univers Marvel.
Unique et parfaitement maîtrisée, cette mini-série contient un "must have" scénaristique jamais égalé jusqu’à présent. Brian M. Bendis orchestre d'une main de maître, intrigue, dialogues et psychologie des personnages comme nous l’avons rarement vu.
L’histoire est dramatique à plus d’un titre. En effet, après avoir mis fin aux vengeurs, en perdant le contrôle et en tuant certain d’entre eux, la Sorcière Rouge (fille de Magneto) change la face du monde. Dominé par les mutants, ce nouvel univers est gouverné par le Seigneur Magnus (d’où « House of M ») et considère les Sapiens comme des parias. Seul Wolverine garde la mémoire de l’ancien monde et tentera de « réveiller » vengeurs et X-Men pour retrouver Wanda…

D’une construction narrative parfaite, House of M monte en puissance au fil des pages. Chaque personnage souffre inexorablement et c’est là que le scénariste fait montre d’ingéniosité car il rend le tout parfaitement crédible.
Le dessin n’est pas en reste car l’excellent Olivier Coipel met en scène brillamment le récit.

Une mini-série indispensable pour les fans de comics, originale, que l’on peut aisément élever au rang de chef d’œuvre du genre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire