Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

lundi 13 mai 2013

**Challenge** Orgueil et Préjugés




Voici le tout premier avis pour le challenge : On va pas en faire un drama !
Evidemment, Orgueil et Préjugés est à l'honneur ! Nous commençons donc par l'avis de Kristel S. bonne lecture :)

Synopsis

Dans un petit village d'Angleterre, sous le règne de George III, Mrs. Bennet veut marier ses filles afin de leur assurer un avenir serein. L'arrivée de nouveaux voisins, Mr. Bingley et son ami Mr. Darcy, plonge Jane et Elisabeth dans des affaires de coeur tumultueuses.
Cette dernière découvre l'amour en rencontrant le bel et aristocratique Darcy. Pourtant, tous deux devront passer outre leur orgueil et les mauvaises interprétations qui s'ensuivent avant de tomber dans les bras l'un de l'autre à la grande surprise des Bennet.

Avis de Kristel S.

2 mai 2013 

Soirée film de fille ! Les gars regardent le hockey et nous, Orgueil & Préjugés (2006). Je n’ai pas lu le livre ni vu les autres adaptations, je donnerai donc mon simple avis sur celle-ci. 

Tradition contre nouveauté ou les idées reçues contre la propre expérience, Orgueil et préjugés dépeint la société de façon exhaustive et romanesque. La question du mariage est ici traitée avec légèreté car il n’y a pas foule à la porte du célibataire. Le fils et la fille d’une noble famille arrivent de la « City » : le timide Mr Bingley, son hautaine sœur et leur ami Mr Darcy, que je qualifierai de constipé. 
L’histoire nous emporte vers différentes scènes cocasses : la supplication des jeunes sœurs pour aller au bal, la demande en mariage de Mr Collins qui déclenche une crise de nerfs de la mère. Cette scène d’ailleurs, donne toute son importance au père, c’est lui qui a le dernier mot, enfin ! Il me donnera la larme à l’œil à la dernière scène du film. 
Mr Darcy qui joue les conseillers amoureux pour son ami Bingley, finit par s’en vouloir, tout ça pour les yeux de sa belle et va même se racheter : quelle belle déclaration d’amour, mais si compliquée ! Pour finir avec l’héroïne, Elizabeth, la cadette de cette folle famille, est une femme sûre d'elle mais qui se laisse envahir par des préjugés. Les aveux écris de Mr Darcy briseront ses remparts pour laisser les sentiments prendre le dessus sur la raison et malgré leur différence de classe social, l’amour triomphe ! Je trouve qu’Elizabeth a été facilement convaincue par les aveux de ce cher Darcy, et cela avec une simple lettre ! Cela ne semble pas collé avec le caractère qu’elle se donne : j’ai l’impression qu’elle n’attendait que ça. 
Comme quoi il faut toujours connaître toutes les versions des faits pour lesquels on juge quelqu’un. 

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire