Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

samedi 1 septembre 2012

Robert... Oh Robert...



S'il est un acteur dont le visage et surtout le talent vous hante longtemps, c'est bien celui de Robert Downey Jr. Entre déboires personnels et prestations de génie, Robert à toujours fait parler de lui. Particulièrement mis en lumière ces dernières années grâce à son interprétation de Sherlock Holmes puis de Tony Stark dans Iron Man, sa carrière et sa vie sont pourtant loin d'être un long fleuve tranquille.

Petit retour sur sa biographie grâce à l'éternel Allociné, et petite farandole de photos choisies pour l'occasion, bon voyage ;)


Fils du cinéaste Robert Downey Sr, Robert est né le 4 avril 1965 à New York.

Après des études à Los Angeles, Robert Downey Jr. s'installe à New York à l'âge de 16 ans pour y débuter une carrière de comédien. Il s'illustre notamment dans Baby, it's you (1983) et Une créature de rêve (1985), mais c'est en participant régulièrement à l'émission télévisée comique Saturday night live qu'il accède à la célébrité.


L'année 1987 marque un tournant dans sa carrière : Neige sur Beverly Hills, l'adaptation du roman "Less than zero" de Bret Easton Ellis dans laquelle il incarne un cocaïnomane, lui apporte la reconnaissance critique. Mais la suite est moins rose et la réalité va finir par rattraper la fiction : l'acteur va en effet connaître de sérieux problèmes avec la drogue et multiplier les séjours en cure de désintoxication. 



Après un passage à vide, Robert Downey Jr. revient sur le devant de la scène au début des années 90 en se retrouvant crédité au générique de Short cuts (1993) de Robert Altman et en étant nommé la même année à l'Oscar du Meilleur acteur pour son interprétation du légendaire Chaplin dans un biopic signé Richard Attenborough. Plébiscité par la profession, il fait face aux Tueurs nés (1994) d'Oliver Stone et passe un Week-end en famille (1995) avec Jodie Foster.

Malgré ses excès en tous genres, Robert Downey Jr. parvient à tenir sa carrière en éveil, incarnant des personnages peu recommandables comme l'officier John Royce dans US Marshals (1997), inquiétants comme le psy, amant de Halle Berry, dans Gothika (2004), voire même terrifiants comme le tueur en série de Prémonitions (1998). Également à l'aise dans la comédie, il remporte en 2001 le Golden Globe du Meilleur second rôle masculin dans une série pour sa prestation dans le feuilleton à succès Ally McBeal, et se retrouve, quatre ans plus tard, en tête d'affiche de Kiss kiss, bang bang, un polar à l'image de l'acteur : déjanté, tout comme le sera Tonnerre sous les Tropiques en 2008. Il signe alors les prémices de sa renaissance dans le milieu du cinéma après un passage par la case prison, conséquence d'une toxicomanie désormais derrière lui. 



Libre et en bonne santé, il enchaîne les seconds rôles marquants : tour à tour, journaliste dans Good Night, and Good Luck de George Clooney et médecin dans Raymond de Brian Robbins, l'acteur devient, en 2007, l'énigmatique Lionel qui séduit Nicole Kidman dans Fur : un portrait imaginaire de Diane Arbus. A l'affiche, la même année, de Zodiac de David Fincher, où il tente, aux côtés de Jake Gyllenhaal, de mettre un terme aux agissements d'un tueur en série, il rejoint ensuite Eric Bana et Drew Barrymore dans Lucky You de Curtis Hanson. Fort de ce nouveau tournant qu'a pris sa carrière, Robert Downey Jr. n'en finit pas de gravir les échelons.  



Il devient même l'un des acteurs les plus bancables d'Hollywood grâce à deux franchises très lucratives, dans lesquelles le comédien crève l'écran : il incarne un super-héros Marvel dans Iron Man (2008) et sa suite (sans oublier sa participation aux Avengers par le biais de ce même personnage), et prête ses traits à l'incontournable Sherlock Holmes pour les besoins de deux nouvelles versions explosives centrées sur le célèbre détective, à base de kung-fu, d'humour et d'action. Ces succès commerciaux colossaux ne l'empêchent toutefois pas de prendre part à des films plus ancrés dans la réalité, comme l'émouvant Soliste (2009) et l'hilarant Date limite (2010).
Il est actuellement en cours de tournage pour le troisième volet d'Iron Man.


Côté vie privée, il épouse Susan Nicole Levin en 2005 et ensemble ils fondent leur propre société de production "Team Downey".
Leur premier enfant, nommé Exton Elias Downey, est né le 7 février 2012. Robert est déjà père d'un jeune homme de 18 ans nommé Indio, né de son précédent mariage avec l'actrice et chanteuse Deborah Falconer.



Sources : Allociné ; Wikipédia. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire