Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mardi 18 septembre 2012

Alan Rickman... les mots me manquent.



Voici mon plus grand fantasme depuis que j'ai vu Piège de Cristal en 1988. Alan Rickman est l'exemple même de l'acteur britannique talentueux, beau comme un dieu et à la filmographie atypique. Loin du star-system hollywoodien formaté, l'acteur a toujours fait preuve d'intelligence dans ses choix artistiques. Du théâtre au cinéma, Alan a toujours favorisé le cœur plutôt que le succès commercial et ça lui a bien réussi. 

Magnifique Professeur Rogue dans la saga Harry Potter, il reste un acteur à part, aimé du public et respecté de ses pairs, un OVNI que l'on aborde et adule avec une crainte révérencielle.

Voici une petite biographie et une flopée de photos pour fêter l'entrée de ce grand artiste comme il se doit, dans le cercle très fermé des Chouchous du blog.




Alan Sidney Patrick Rickman, est né le 21 février 1946 à Hammersmith (Londres). Issu d'une famille modeste, son père était ouvrier d'usine et sa mère, mère au foyer. Il est le deuxième d'une famille de quatre enfants : David Rickman né en 1944, graphiste, Michael né en 1947, entraîneur de tennis et Sheila née en 1949. Son père meurt d'un cancer des poumons alors qu'il n'a que huit ans. Sa mère se remarie, mais divorce trois ans après. «Il n'y avait qu'un seul amour dans sa vie», a déclaré plus tard Alan Rickman. Elle meurt en 1997.
Il grandit dans le West End de la capitale britannique et lorsqu'il était enfant, il souffrait de problèmes d'élocution : sa mâchoire inférieure est alors très étroite, rendant sa prononciation indistincte et étouffée. Aujourd'hui, cette mâchoire inférieure lui donne une voix très reconnaissable.



Malgré un réel intérêt pour l'art dramatique (il joue dans de nombreuses pièces dans le cadre de ses études secondaires), il reçoit d'abord une formation de graphiste à la Chelsea College of Art and Design où il rencontre sa future compagne, Rima Horton, une politicienne britannique. Il a créé plus tard, avec plusieurs de ses amis, une société de graphisme : Graphiti. Il poursuit ensuite ses études à la Royal College of Art et dirige pendant trois ans une équipe de dessinateurs techniques.

Puis, suivant les conseils de ses professeurs, Rickman saute le pas à l'âge de 26 ans et obtient une bourse qui lui permet d'entrer à la Royal Academy of Dramatic Art. Sorti diplômé, il fréquentera plusieurs troupes professionnelles et s'essayera à la comédie musicale en 1975 avec le Haymarket Theatre de Leicester.
En 1978, Rickman rejoint la troupe de la Royal Shakespeare Company. Insatisfait, il la critiquera dans les années 1998, qui, d'après lui, aurait négligé de jeunes talents.



Il décroche son premier rôle au cinéma dans le film américain Piège de cristal, aux côtés de Bruce Willis. Il y campe le rôle du terroriste Hans Gruber, et sa prestation lui a permis de se glisser à la 46e place du classement des 100 plus grands méchants de tous les temps de l'American Film Institute.
Il enchaîne ensuite plusieurs seconds rôles, avant d'apparaître en 1991 aux côtés de Kevin Costner dans Robin des Bois, prince des voleurs, dans lequel il campe un truculent shériff de Nottingham, et dans Truly, madly, deeply, un drame réalisé par Anthony Minghella


Ces succès lui permettent de collaborer, en 1995, avec Hugh Grant et Kate Winslet dans Raison et sentiments de Ang Lee, ou encore avec Julia Roberts dans Michael Collins en 1996. Touche à tout, il s’essaye à la réalisation en 1997, avec le long métrage L' Invitée de l'hiver. Suivant le parcours de huit personnes en Écosse, le film rencontre un très joli succès critique. Cependant, Alan Rickman revient rapidement à la comédie et s'illustre aussi bien dans le film policier comme Judas Kiss, que dans des comédies comme DogmaGalaxy Quest (2000) ou Love Actually (2003). 



La popularité d'Alan Rickman s'accroît encore davantage depuis 2001, grâce à son rôle du professeur de potions Severus Rogue dans la saga Harry Potter. Un personnage sarcastique, froid et ambigu qui, au fil de l'histoire, prend de plus en plus d'importance.
Il s'est vu proposer le rôle de Severus Rogue dans l'adaptation de Harry Potter à l'école des sorciers après que Tim Roth a décliné l'offre pour jouer dans La Planète des singes. Cependant, il était le premier choix de J. K. Rowling, l'auteur des romans.
Il raccroche son costume en avril 2010, après près de dix ans de tournage.


En 2006, il est présent au générique de l’adaptation du roman à succès Le Parfum : histoire d'un meurtrier avec Dustin Hoffman. Un an après, il rejoint Johnny Depp et Helena Bonham Carter, sa partenaire dans la saga Harry Potter, pour Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street, une comédie musicale réalisée par Tim Burton. Pour son rôle de juge sans scrupules, il obtient des critiques élogieuses. Après ce succès, il poursuit sa collaboration avec Tim Burton puisque deux ans plus tard, il prête sa voix à la chenille d'Alice au Pays des Merveilles.

 
Malgré son succès au cinéma, Alan Rickman ne néglige pas pour autant le théâtre et obtient un fort succès en 2005 et 2006 pour la direction de la pièce My name is Rachel Corrie et devient, en 2003, le vice-président de la Royal Academy of Dramatic Art.



Le succès se renforce lors de sa nouvelle pièce, John Gabriel Borkman, où il joue le personnage éponyme, en représentation entre octobre et novembre 2010, à Dublin, en Irlande, aux côtés de Fiona Shaw et Lindsay Duncan. La pièce de théâtre est ensuite jouée à la Brooklyn Academy of Music entre janvier et février 2011.
De novembre 2011 au 1er avril 2012, il retourne à Broadway, au John Golden Theatre, pour Seminar, une pièce mise en scène par Sam Gold et tirée du roman de Theresa Rebeck, avec de jeunes comédiens tels qu'Hamish Linklater, Jerry O'Connell, Lily Rabe et Hettienne Park.

Alan Rickman ne s'est jamais marié, mais il est, depuis plus de quarante-cinq ans, le compagnon de Rima Horton, une femme politique et professeure d'économie.

Sources : Allociné 
               Wikipédia




 




2 commentaires: