Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

vendredi 23 novembre 2012

Dans la peau de Meryl Streep

Dans la peau de Meryl Streep
de Mia March

Édition : Presses de la cité
Sortie : 11 octobre 2012


Présentation de l'éditeur

Lolly Weller, qui vit dans la campagne du Maine et tient un ciné-club chaque vendredi soir, a invité à dîner ses deux nièces, Isabel et June, et sa fille Kat.

Trois femmes qui toutes sont à une période compliquée de leur vie : Isabel est une femme au foyer trompée par son mari ; June vient de perdre son emploi de libraire et recherche le père de son fils de sept ans ; et Kat ne sait pas si elle doit accepter la demande en mariage de son ami d’enfance.
Au cours du dîner, Lolly leur annonce qu’elle est atteinte d’un cancer. Les trois femmes décident alors de rester quelque temps pour veiller sur elle. Ce mois-là, Lolly avait programmé pour son ciné-club les films de Meryl Streep ; l’occasion pour Isabel, June et Kat de les revoir et, à travers les différents rôles de l’actrice, de faire le point sur leurs propres vies et peut-être enfin de trouver leur happy end.

Mon avis :

Il y a des romans qui vous redonnent espoir même quand leur contenu est d’une intensité dramatique rare. Dans la peau de Meryl Streep en fait partie. Sous couvert d’un visuel avenant et plutôt bien vu, c’est pourtant le destin de trois femmes que la vie n’a vraiment pas épargnées qui se joue ici.

Si vous vous attendez à un livre bon enfant sur le ton de la comédie, vous avez tout faux. Ces femmes ont souffert - cruellement parfois - et nous sommes témoins d’un véritable drame familial.
Pourtant, quand elles se retrouvent et animent le ciné-club de l’auberge où elles résident, c’est dans l’univers cinématographique de Meryl Streep qu’elles se trouvent enfin, se confiant les unes aux autres, puisant détermination et courage pour affronter leur vie.

L’actrice devient le vecteur, apporte solution, pousse à l’introspection et force nos héroïnes, et par là même le lecteur, à réfléchir au sens même de ce que nous vivons.

Bel hommage à ces acteurs et actrices qui partagent nos existences, car même si nous restons des anonymes, eux deviennent bien souvent et très étrangement des figures importantes de notre petit monde intérieur.
Ils accompagnent notre détresse, nos joies, nos désillusions, nos réussites. Il nous réconfortent, nous émeuvent et parfois même, nous inspirent.

Un roman choral bouleversant, qui ne tombe pas dans le pathos malgré les thèmes abordés. Avec une grande générosité, la romancière nous livre un récit poignant, plein de tendresse, dont nous ressortons avec le sourire et le cœur gonflé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire