Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

vendredi 16 novembre 2012

Les films doudous : Le Journal de Bridget Jones


Quoi ? Un film doudou ? Mais c'est quoi ?

Tout le monde à des films doudous, lecteur, voui, même toi, j'en suis certaine !
Tu sais, ces films que tu repasses en boucle quand tu as un coup de déprime, un gros besoin de câlin ou juste l'envie de te faire un petit plaisir perso, rien qu'à toi et laisser les problèmes où ils sont. C'est ça un film doudou. Il fait du bien au moral, aux noeils, au cœur. Il est toujours là quand tu as besoin de lui, ne te juge jamais et te redonne le sourire ou t’émeut aux larmes à la demande. Il n'est jamais en panne de bonnes idées, n'est jamais trop rapide et il ne dit que les choses que tu as envie d'entendre.
Il s'accompagne souvent d'une couette bien douillette, d'une bonne tasse de thé ou de chocolat chaud et de quelques petites douceurs très caloriques. En fait, le film doudou est le compagnon idéal des froides soirées d'hiver ou des périodes d'intense régression pendant les coups durs.
Voilà, je pense maintenant que tu sais de quoi je parle, non ?



Moi, j'ai beaucoup de films doudous. J'en use et en abuse très souvent, sans honte, même si je connais la plupart des dialogues par cœur. Et le premier d'entre eux est Le Journal de Bridget Jones, pour des tas de raisons que tu partages certainement, j'en suis sûre.
Tout d'abord, c'est une excellente adaptation ciné du livre d'Helen Fielding que j'ai adoré. Ensuite, nous savons que l'histoire est bourrée de références Austenniennes et ça, ça me fait chaud dans mon petit cœur. Le plus important ? évidemment la présence de Colin Firth. Le fantasme d'Helen Fielding et le mien (Je le redis encore une fois, que Dieu bénisse la BBC) et j'ai donc l'impression de partager quelque chose de très personnel avec ce petit film.





Et puis il y a René Zellweger, absolument parfaite en Bridget, héroïne à laquelle je ne peux que m'identifier, ayant moi aussi, subit les foudres du célibat de la trentaine. 


Certains critiques ciné très intelligents rechignent sur le scénario un peu trop facile, mais on s'en fout n'est-ce-pas ? Ce film est une très bonne comédie comme les britanniques savent si bien les faire, les dialogues sont épiques, les gags jouissifs, les acteurs beaux et drôles à la fois. On passe une heure et demie à se marrer comme des baleines et ça finit bien, que demander de plus ? Le film remplit son office.
Bien sûr, le moment le plus doux pour moi restera la déclaration de Darcy, qui est à mes yeux, un grand moment de cinéma ! si si, même les comédies peuvent être cultes. 



Alors lecteur, si par hasard tu as passé les 11 dernières années en hibernation totale et que tu ne connais pas encore ce grand film, surtout, ne te retiens pas, regarde-le et tu verras que toi aussi, tu auras des étoiles pleins les yeux.

Allez, à très bientôt pour un nouveau film doudou ;) 




Fiche Technique

Le Journal de Bridget Jones
Film britannique de Sharon Maguire
Avec : Renée Zellweger, Hugh Grant, Colin Firth
Genre : Comédie
Durée : 1h37 min.
Sortie : 10 octobre 2011

2 commentaires:

  1. Bon bah on a un film doudou en commun alors ;)
    Hâte de découvrir les autres n_n

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certaine que ce ne sera pas le seul ;p

      Supprimer