Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

lundi 1 octobre 2012

Kenneth Branagh, le talent à l'état pur...


Quand on parle de Kenneth Branagh, on pense souvent à Shakespeare et les nombreuses adaptations dont l'acteur / réalisateur est à l'origine. Mais le talent de Ken (voui, c'est un intime) va bien au-delà. Sa fougue, sa passion l'a poussé à nous offrir des films incroyables de beauté sans que les critiques soient au rendez-vous. Qu'importe, Ken continue son parcours en ne se fiant qu'à son instinct et à son amour pour l'art. Que ce soit pour Hamlet (plus de quatre heures de film, il fallait oser), pour Frankenstein, Thor, ou pour interpréter l'inspecteur Wallander, la force et le plaisir sont toujours là. Acteur généreux, réalisateur ambitieux, Kenneth Branagh donne tout, sans distinction, et le public ne s'y trompe pas.
Pour moi, il est tout simplement l'acteur le plus doué de sa génération. Voici donc une petite biographie via Wikipédia et sa très longue filmographie. Bonne lecture ;)


Kenneth Branagh est né 10 décembre 1960 à Belfast (Irlande du Nord). 
Issu d'une modeste famille irlandaise, il passe son enfance à Belfast jusqu'à 9 ans puis débarque en Angleterre, à Reading, où il poursuit des études à la Royal Academy of Dramatic Art de Londres.
Sorti de l'école, en 1982, Branagh débute sur les planches londoniennes dans Another Country, où il remporte le prix du Meilleur espoir de la Society of West End Theatres. Mais c'est son rôle dans Henry V pour la Royal Shakespeare Company à l'âge de 23 ans qui le consacre comme un des meilleurs nouveaux talents de la scène britannique.
 
En 1987, le comédien se sépare de la RSC, jugeant les priorités de l'établissement plus bureaucratiques qu'artistiques et entreprend de fonder sa propre compagnie, la Renaissance Theatre Company, avec son ami l'acteur David Parfitt. Si la première pièce, Public Enemy (jouée, écrite et dirigée par Kenneth Branagh lui-même), est un échec, les productions suivantes de la RTC, La Nuit des rois, Beaucoup de bruit pour rien et Hamlet plaisent aux critiques. Branagh est alors surnommé « le nouveau Laurence Olivier ».
Parallèlement, à 28 ans, il publie une autobiographie, intitulée Beginning, pour financer sa compagnie de théâtre. Il rencontre Emma Thompson, qu'il épouse en 1989, formant un couple à la ville comme à l'écran.


En 1989, il passe derrière la caméra avec l'adaptation cinématographique de la pièce de Shakespeare Henry V, produite par Gérard Depardieu. Le film rencontre un grand succès critique et international, l'année même de la disparition de Laurence Olivier. À 29 ans, il devient le troisième plus jeune réalisateur à être nommé pour l'Oscar du meilleur réalisateur.
Il remporte de nouveaux succès avec le film noir Dead Again (1991), la comédie dramatique Peter's Friends (1992) et l'adaptation shakespearienne Beaucoup de bruit pour rien (1993), qui obtient une citation à l'Independent Spirit Award du meilleur film.

En 1994, il connaît son premier grand échec avec Mary Shelley's Frankenstein. Branagh finance son film suivant, une petite comédie en noir et blanc, Au beau milieu de l'hiver, où pour la première fois il ne joue pas. En 1995, il interprète le traître Iago dans Othello d'Oliver Parker, et divorce d'avec Emma Thompson.
En 1996, Kenneth Branagh réalise son rêve d'adapter Hamlet sur grand écran, un film de 4 heures (dans sa version longue) où il cumule les fonctions d'adaptateur, producteur, acteur et metteur en scène, cité dans plusieurs catégories aux Oscars et remportant de nombreux prix.
Après cette aventure épuisante, l'auteur-interprète acceptera plus volontiers de se laisser diriger, que ce soit par Robert Altman dans The Gingerbread Man (1998) ou Woody Allen pour Celebrity, délaissant même son image classique pour interpréter l'extravagant et démoniaque Dr Loveless dans Wild Wild West en 1999.


Il repasse derrière la caméra pour une quatrième adaptation de l'œuvre de Shakespeare, avec Peines d'amour perdues (1999) dans un film rendant hommage aux comédies musicales des années 30. En 2000, il prête sa voix au personnage de Miguel dans La Route d'Eldorado et il est à l'affiche de Comment tuer le chien de son voisin, de Michael Kalesniko.
En 2002, il obtient le rôle du professeur de défense contre les forces du mal Gilderoy Lockhart pour Harry Potter et la Chambre des secrets, de Chris Columbus. En 2009, il est, dans Good Morning England (The Boat That Rocked) de Richard Curtis, le ministre opposé aux radios pirates.


Outre le cinéma, il a joué aussi dans plusieurs productions télévisées. Parmi ses rôles les plus marquants, il interprète, en 2001 dans le téléfilm historique Conspiration, le général SS Reinhard Heydrich, participant de la conférence de Wannsee (où a été décidée la solution finale). En 2008, il incarne pour la BBC l'inspecteur Kurt Wallander, dans la série policière éponyme. Son interprétation de policier dépressif dans des paysages nordiques mornes, lui vaut plusieurs récompenses. La série a fait l'objet de deux saisons, en 2008 et 2009. Devant son succès, le tournage d'une troisième saison de cette série avec six nouveaux épisodes a été envisagé.


En 2010, il repasse derrière la caméra dans un registre totalement inattendu et réalise Thor, un blockbuster super-héroïque adapté des comics Marvel. 
En 2012, Kenneth Branagh décroche une seconde nomination aux Oscars en tant que Meilleur acteur dans un second rôle, pour sa performance dans My Week with Marilyn, le biopic porté par Michelle Williams. Il y incarne l'acteur et réalisateur Laurence Olivier, plongé en plein tournage du film Le Prince et la danseuse.



Il est fait chevalier de l'ordre de l'Empire britannique le 16 juin 2012, pour services rendus à l'art dramatique et à l'Irlande du Nord.
En juillet, au cours de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Londres, Danny Boyle a fait appel à Kenneth Branagh pour réciter un extrait de La Tempête de Shakespeare habillé en Isambard K. Brunel (1806-1859), ingénieur et pionnier du chemin de fer britannique.



Filmographie

Comme acteur :

Cinéma
  • 1981 : Les Chariots de feu de Hugh Hudson
  • 1987 : Un mois à la campagne de Pat O'Connor : James Moon
  • 1987 : High Season de Clare Peploe
  • 1989 : Henry V de Kenneth Branagh : Henry V
  • 1991 : Dead Again de Kenneth Branagh : Roman Strauss / Mike Church
  • 1992 : Peter's Friends de Kenneth Branagh : Andrew Benson
  • 1993 : Swing Kids de Thomas Carter : Herr Knopp
  • 1993 : Beaucoup de bruit pour rien de Kenneth Branagh : Benedict
  • 1994 : Frankenstein de Kenneth Branagh : Frankenstein
  • 1995 : Othello d'Oliver Parker : Othello
  • 1996 : Hamlet de Kenneth Branagh : Hamlet
  • 1998 : La Proposition de Lesli Linka Glatter
  • 1998 : The Gingerbread Man de Robert Altman
  • 1998 : Celebrity de Woody Allen : Lee Simon
  • 1998 : Envole-moi de Paul Greengrass
  • 1998 : The Dance of Shiva de Jamie Payne
  • 1999 : The Periwig-Maker de Steffen Schäffler
  • 1999 : Wild Wild West de Barry Sonnenfeld
  • 2000 : Peines d'amour perdues de Kenneth Branagh : Berowne
  • 2000 : Comment tuer le chien de son voisin de Michael Kalesniko : Peter McGowen
  • 2000 : La Route d'Eldorado d'Éric Bergeron, Will Finn, Don Paul et David Silverman : Miguel (voix)
  • 2002 : Le Chemin de la liberté de Phillip Noyce : A.O. Neville
  • 2002 : Harry Potter et la Chambre des secrets de Chris Columbus : Gilderoy Lockhart
  • 2004 : Cinq enfants et moi de John Stepheson
  • 2008 : Walkyrie de Bryan Singer : Henning von Tresckow
  • 2009 : Good Morning England de Richard Curtis : sir Alistair Dormandy
  • 2011 : My Week with Marilyn de Simon Curtis : sir Laurence Olivier
  • 2013 : Jack Ryan de lui-même
Courts-métrages
  • 2001 : Schneider's 2nd Stage de Phil Stoole
  • 2002 : Alien Love Triangle de Danny Boyle

Télévision :

Téléfilms
  • 1981 : Maybury
  • 1982 : Easter 2016 de Ben Holt
  • 1983 : La Promenade au phare de Colin Gregg
  • 1985 : Coming through de Peter Barber-Fleming : D. H. Lawrence
  • 1986 : Ghosts d'Elijah Moshinsky
  • 1987 : The Lady's Not for Burning de Julian Amyes
  • 1988 : Strange Interlude d'Herbert Wise
  • 1989 : Les Corps sauvages de David Jones
  • 1995 : Shadow of a Gunman de Nye Heron
  • 2000 : The Science of Big Al de Kate Bartlett
  • 2001 : Conspiracy de Frank Pierson
  • 2002 : Shackleton de Charles Sturridge
  • 2005 : Warm Springs de Joseph Sargent
Séries
  • 1984 : Boy in the Bush
  • 1987 : Fortunes of War
  • 1992 : MacGyver, saison 7 épisode 11 Les Mauvais Garcons
  • 1988 : Thompson
  • 2008-2012 : Les Enquêtes de l'inspecteur Wallander : Kurt Wallander

 Comme réalisateur :
  • 1989 : Henry V
  • 1991 : Dead Again
  • 1992 : Swan Song
  • 1992 : Peter's Friends
  • 1993 : Beaucoup de bruit pour rien
  • 1994 : Frankenstein
  • 1995 : Au beau milieu de l'hiver
  • 1996 : Hamlet
  • 2000 : Peines d'amour perdues
  • 2003 : Listening
  • 2006 : As You Like It
  • 2006 : La Flûte enchantée
  • 2007 : Le Limier
  • 2010 : Thor
  • 2013 : Jack Ryan

Comme producteur :
  • 2012 : Avengers (The Avengers) de Joss Whedon
  • 2013 : Thor: The Dark World d'Alan Taylor










2 commentaires:

  1. Super article ! Merci :)
    Je l'ai adoré dans Hamlet (j'ai survécu au 4h xD)
    Je me rends compte que je l'ai vu dans pas mal de films en fait *contente*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;) Moi je suis tombée amoureuse de lui quand j'ai vu Beaucoup de bruit pour rien, et je ne m'en suis jamais remise \o/

      Supprimer