Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 19 février 2014

A chaque film il y a un comic épisode 3 : Et le Spartiate bordel !


Bonjour lecteur,

Me voici de retour, drapée de ma cape et de mon masque (et non, je ne suis pas ridicule !), pour te parler d'un film et d'un graphic novel qui, chacun à leur manière, ont beaucoup fait parler d'eux. 


Rappelle-toi de cette année 2007, en mars plus précisément, où un réalisateur qui méritait vraiment d'être connu du grand public nous balance en plein face un superbe 300. Zack Snyder (voui, le papa de Man of Steel, Sucker Punch, The Watchmen) relève le pari audacieux d’adapter sur grand écran le comic-book magistral de Frank Miller. Vaste projet qui aurait pu petit-suicider le réalisateur, mais que nenni, malgré une presse un peu trop rude, le public, lui, y voit l’œuvre d'un grand homme. Surtout le public féminin. Pourquoi ? Et bien voir notre Gégé d'amour en jupette en cuir et torse nu, dans la peau d'un Leonidas déchaîné a nourri nos fantasmes pendant plusieurs années. 


Mais plus sérieusement, Snyder reste d'une fidélité extrême à l’œuvre originale en réutilisant certains dialogues, plans, mais également les couleurs particulières et le ton singulier du comic. Boudé, par une certaine presse qui n'avait pas compris que le film était une adaptation d'un comic-book (journalistes professionnels vous avez dit ?), il reste pourtant culte pour beaucoup d'entre nous, pour sa photographie, pour ses chorégraphies, mais également pour son histoire, car l’œuvre d'origine est intéressante à plus d'un titre (bon, il y a aussi Gérard Butler et Michael Fassbender torses nus, ça peut aider). 




Déjà, Frank Miller est au dessin et il impose une ambiance particulière, avec des cases d'une grande beauté où le lyrisme côtoie la finesse et l'intelligence. Il utilise des couleurs somptueuses qui servent parfaitement le récit (et que Snyder s'est efforcé de garder dans son film) et, cerise sur le gâteau, son format panoramique est novateur et change un peu notre façon de voir le comics. 


Il est à noter également que les dialogues sont très spartiates (à juste titre donc), mais ça fait sens avec l'histoire et donne à l'ensemble une grande cohérence, du coup, si tu as aimé le film lecteur, il serait vraiment dommage de bouder la BD de Miller , car c'est une véritable pépite.

Et 300 : La naissance d'un empire dans tout ça ?


Et bien c'est juste une suite du premier film, "La bataille de Salamine" se déroule quelques temps après les Thermopyles (et donc de 300). Rien de plus, rien de moins, wait and see !


Ce petit épisode est terminé, rendez-vous très bientôt avec une équipe de choc composée d'un arbre et d'un raton-laveur, ça promet.



J'y travaille... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire