Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

samedi 30 mars 2013

Le Hobbit : Un voyage inattendu



Synopsis

Dans UN VOYAGE INATTENDU, Bilbon Sacquet cherche à reprendre le Royaume perdu des Nains d'Erebor, conquis par le redoutable dragon Smaug. Alors qu'il croise par hasard la route du magicien Gandalf le Gris, Bilbon rejoint une bande de 13 nains dont le chef n'est autre que le légendaire guerrier Thorin Écu-de-Chêne. Leur périple les conduit au cœur du Pays Sauvage, où ils devront affronter des Gobelins, des Orques, des Ouargues meurtriers, des Araignées géantes, des Métamorphes et des Sorciers…
Bien qu'ils se destinent à mettre le cap sur l'Est et les terres désertiques du Mont Solitaire, ils doivent d'abord échapper aux tunnels des Gobelins, où Bilbon rencontre la créature qui changera à jamais le cours de sa vie : Gollum.
C'est là qu'avec Gollum, sur les rives d'un lac souterrain, le modeste Bilbon Sacquet non seulement se surprend à faire preuve d'un courage et d'une intelligence inattendus, mais parvient à mettre la main sur le "précieux" anneau de Gollum qui recèle des pouvoirs cachés… Ce simple anneau d'or est lié au sort de la Terre du Milieu, sans que Bilbon s'en doute encore…

Mon avis

Cela faisait près de 10 ans que nous avions quitté La Terre du Milieu, non sans une certaine nostalgie, tant la trilogie du Seigneur des Anneaux avait ravi les fans de Tolkien, mais également ceux qui découvraient son univers. Bien sûr, il nous restait les DVD que nous pouvions revisionner avec la même ferveur chaque année, pèlerinage obligatoire qui, même si nous connaissions les répliques par cœur, nous procurait les mêmes sensations tout en se disant que nous avions certainement vécu le meilleur du cinéma à ce jour. Aussi, quand Peter Jackson avait annoncé qu'il souhaitait produire Le Hobbit, une excitation certaine s'était emparée des fans car la perspective de retourner en Terre du Milieu pour vivre l'aventure de Bilbo et des 13 nains était plus que jouissive.



Une joie qui est malheureusement retombée comme un soufflet quand le projet s'est vu enlisé dans des soucis de pré-production pénibles et le départ du réalisateur Guillermo Del Toro a laissé un goût amère à tel point que l'on se demandait vraiment si ce projet verrait le jour.
Mais c'était sans compter sur la passion et la détermination de Peter Jackson qui a finalement repris le film en main, décidant de le réaliser lui-même. Une bonne chose au final, car nous étions certains alors de retrouver la même qualité narrative du Seigneur des Anneaux.

Le jour tant attendu est enfin arrivé et, parés de nos lunettes 3D, c'est presque avec une crainte révérencielle que nous attendons le début du film. Dès le prologue, le ton est donné, nous sommes enfin en Terre du Milieu...


2h45 de bonheur où la magie se mêle à l'émotion, car Bilbo est avant tout un conte pour enfants. Nous goûtons le plaisir de retrouver « en vrai » les moments qui ont durablement marqués notre enfance à tel point que pendant cet instant privilégié, nous laissons de côté nos soucis d'adultes pour laisser parler le bambin qui vit en chacun de nous. Le cinéaste a fait des merveilles dans sa manière d'appréhender l'histoire, rajoutant suffisamment d'éléments et de cohérence pour relier les deux trilogies tout en gardant l'humour, l’atmosphère ludique et bon enfant du roman.


Une réussite artistique, narrative mais également un excellent choix de casting. Nous retrouvons bien sûr Ian McKellen dans le rôle de Gandalf, ainsi qu'Andy Serkis dans celui de Gollum qui s'est vu également confier la direction de la seconde équipe de tournage. Mais la véritable surprise reste la performance de Martin Freeman qui nous campe un Bilbo brillant et attachant, un brin pantouflard, peu sur de lui et qui se révèle bien plus impétueux au cours du récit. Coup de maître également pour la bande des nains dont la bonne humeur est communicative et le charisme impressionnant de leur chef Thorin, interprété par un superbe Richard Armitage, donne corps et passion à leur quête.



Peter Jackson aime ses personnages et ça se voit, chacun prend une place importante et l'envie de faire de ce récit une trilogie n'y est pas étranger. Ces protagonistes forts auront donc tout le loisir de nous émerveiller encore pendant longtemps.


Un grand spectacle dont nous aurions bien pris une dose de plus tant les 2h45 sont passées à une vitesse folle. Une introduction plus que réussie, pleine de promesses et qui rend hommage de manière touchante à la fantasy telle que nous l'aimons.
Peter Jackson aura passé 15 ans de sa vie à adapter l’œuvre de Tolkien à l'écran. Rien que pour cet exploit, il mérite tout notre respect et un énorme câlin de gratitude.





Fiche Technique

Le Hobbit : un voyage inattendu
Film américain et néo-zélandais de Peter Jackson (2012)
Avec : Ian McKellen, Martin Freeman, Richard Armitage...
Genre : Fantastique, aventure, fantasy
Durée : 2h45 mn
date de sortie en France : 12 décembre 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire