Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

lundi 12 mai 2014

L'idylle interdite

L'idylle interdite
de Teresa Medeiros

Éditions J'ai lu
Collection Aventures et passions

Sortie le 8 mars 2000 / 21 juin 2004
Réédition le 19 mars 2014



Présentation de l'éditeur :

Être enlevée par un pirate aussi redoutable que le Capitaine Doom est une expérience abominable ! Même si le pirate en question n'est pas dépourvu de séduction et qu'on réussit à le poignarder avec un coupe-papier. Avant d'être jetée à la mer et finalement sauvée par un navire anglais… Mais depuis qu'elle est rentrée à Londres, Lucy ressasse ce souvenir avec une certaine nostalgie. En revanche, l'amiral Snow, son père, ne décolère pas. Quel Camouflet ! Doom le lui paiera. En attendant, il faut veiller sur Lucy nuit et jour. C'est ainsi qu'il engage un garde du corps, Gérald Claremont, qui a pour ordre de ne pas quitter la jeune fille d'une semelle. Bien que ses amies lui fassent remarquer que son cerbère est plutôt bel homme, avec sa haute stature et sa carrure impressionnante, Lucy le déteste instantanément. D'autant plus que, s'il ne portait pas de lunettes, Gérald présenterait une vague ressemblance avec le Capitaine Doom !

Mon avis :

Une jolie romance un brin vintage (tout juste 20 ans et toutes ses dents) qui offre son lot d'aventures à coup de pirateries et de love story impossible, de quoi nous faire passer un bon moment de lecture en somme. 
Le capitaine Doom et la charmante Lucy sont des personnages hauts en couleur, très attachants et tout à fait crédibles dans leur rôle respectif. Bien que l'intrigue soit un peu convenue et que les éléments de surprise n'en soient pas vraiment, l'ensemble se lit facilement avec le sourire. 
Certes, cette romance souffre un peu de son âge et de son classicisme, mais que diable, soyons folles et laissons-nous embarquer par nos élans romanesques, se faire enlever par un beau et ténébreux pirate devrait ravir les plus réticentes d'entre nous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire