Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 16 octobre 2013

Une mort certaine

La communauté du sud
Tome 10 : Une mort certaine 
de Charlaine Harris

Editions J'ai Lu

Sortie le 10 novembre 2010
413 pages / 8,90 €

Présentation de l'éditeur :

" Enfin ! Enfin ma relation avec Eric commence à ressembler à quelque chose ! Après toutes ces épreuves, moi, Sookie, je l'ai bien mérité. Mais hélas, au moment où tout semble aller pour le mieux, voilà que mon entourage se met à me créer de nouveaux problèmes : Sam, Billet même Eric ! Et la fureur qui a entouré la Grande Révélation des hybrides n'est pas vraiment retombée... " Sookie Stackhouse est à peine remise de la révélation de son arrière-grand-père qu'elle doit faire face à un visiteur imprévu : le créateur d'Eric, un vampire venu tout droit de l'Antiquité, accompagné d'un étrange jeune garçon aux moeurs sanguinaires. Et de l'autre côté, entre s'occuper de son couple et gérer sa famille faé, la jeune serveuse de Bon Temps a encore fort à faire...

Chronique publiée sur Bit-lit.com en novembre 2010

Mon avis :

Il est toujours difficile d’écrire une chronique sur un livre qui vous a plu sans vraiment savoir pourquoi. L’ambiance, le rythme, les personnages, l’intrigue, l’ensemble vous a transporté, vous a ému, et pourtant, il ne se passe rien, ou si peu.

Ce dixième tome de la Communauté de Sud est une transition nécessaire où l’on retrouve une Sookie détruite qui réapprend la vie au quotidien. Après sa séance de torture et la guerre des faes qui a causé la perte de beaucoup de ses proches, Sookie fait le bilan de sa vie depuis que les êtres surnaturels sont entrés dans celle-ci. Et si les vampires avaient passé leur chemin ? Et si Sam, son patron, n’était pas un métamorphe ? Et si son sang ne recelait pas de quelque essence fae ? Non. Elle a beau tourner et retourner le problème dans sa tête, l’étrange fera toujours partie de son quotidien car sa famille, et a fortiori elle-même, n’est plus tout à fait humaine.

Sa famille, parlons en, car ce tome nous révèle un Claude (son cousin) et un Jason (son frère) transformés et étonnamment présents. Sookie n’est plus le seul adulte responsable. Face aux péripéties qu’elle va vivre (car oui, avez-vous déjà vu un tome où Sookie n’attire pas les ennuis ?), Jason se montrera le roc sur lequel elle pourra compter nous révélant des facettes inconnues de sa personnalité.

Trop en dire serait sacrilège, alors laissons ici la trame de l’histoire et parlons de la magie qui ne cesse d’opérer à chaque page. Avoir des nouvelles de Sookie et de son entourage après des mois d’attente vous procure un immense sentiment de satisfaction. Même les petites choses accomplies au quotidien sont importantes à nos yeux et nous la rendent encore plus proche, plus vivante et surtout plus humaine. Sookie n’est pas une héroïne, elle ne le sera jamais. Elle pense à la mort de ses ennemis et ne s’en excuse même plus. C’est une femme forte mais qui ne rechigne pas à montrer ses faiblesses et à pleurer. Elle n’aspire qu’à la tranquillité.

La fin nous laisse un vide, un manque qui ne demande qu’à être comblé. Il va falloir patienter, car le tome 11 ne sort qu’en mai prochain aux Etats-Unis. Dans l’attente, d’autres livres et d’autres séries nous occuperont, sans toutefois réussir à nous faire oublier notre chère et tendre amie …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire