Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 25 juillet 2012

Le manoir des immortels

Un début de série sympathique et rafraîchissant !

Le destin d'une déesse tome 1
Le manoir des immortels
d'Aimée Carter

Éditions : Harlequin
Collection : Darkiss
Sortie le 1er juin 2012


Présentation de l'éditeur :

Sept épreuves, une tentation...
Quand l’étrange jeune homme rencontré dans les bois qui bordent le Manoir lui affirme qu’il a le pouvoir d’exaucer son vœu le plus cher -prolonger la vie de sa mère gravement malade - Kate se refuse à le croire. Mais de mystérieux et terribles événements l’obligent à chasser des doutes et à accepter le pacte qu’il lui propose : la vie de sa mère, contre six mois au Manoir des Immortels, où elle devra affronter sept épreuves... et une tentation.

Mon avis :

Voici une nouvelle série dans la collection Darkiss et cette fois, nous nous éloignons du bestiaire habituel pour nous replonger dans la mythologie grecque et plus précisément dans le mythe de Perséphone et d’Hadés. Un souffle d’air frais donc, puisqu’il est quand même très plaisant de ne pas retrouver de bêtes à crocs au sang chaud et la lecture n’en devient que plus plaisante encore.

Sur un ton résolument contemporain, ce premier tome pose les jalons d’un univers fort passionnant où l’histoire de Kate et Henry prend racine et s’épanouit lentement.

Kate est une jeune femme de 18 ans, choisie par Henry pour devenir sa femme 6 mois de l’année et régner sur le royaume des morts par la même occasion. Mais les choses ne seront pas aussi évidentes puisque pour hériter du trône, Kate doit passer un certain nombre d’épreuves et toutes les réussir.
Ajoutez à cela une mère très malade et proche de la mort et nous nous retrouvons face à une héroïne particulière, profondément ébranlée par les moments difficiles qu’elle doit vivre et qui lui confèrent une maturité touchante. Sa rencontre avec Henry changera sa vie de bien des manières mais rien ne sera facile ni gagné d’avance.

Quant à Henry, vous l’aurez compris, il s’agit d’Hadés, Dieu des enfers, qui règne sur le royaume des morts d’une main de fer. Mais il n’en reste pas moins un homme blessé et abandonné par une femme qu’il aimait passionnément.
Sombre et taciturne, il agit toujours en retrait, comme si la vie (si l’on peut dire) ne lui importait plus. Kate représente son dernier espoir sur bien des plans et nous suivons avec tendresse l’évolution de leur relation.

Un premier tome relativement réussi donc, dont le seul point négatif serait une fin un peu trop tirée par les cheveux. Mais au-delà de cette touche un brin décevante, Le manoir des immortels reste un roman agréable, bien écrit et plein d’émotions qui nous donne envie de continuer l’aventure.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire