Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 4 mars 2015

Furie de flamme

Dragonfury,
Tome 1 : Furie de flamme
de Coreene Callahan

Éditions Milady
Collection BIT LIT
Sortie le 19 septembre 2014


Présentation de l'éditeur :

Les dragons vivent cachés parmi les hommes depuis toujours.
Mais la guerre opposant les Nightfury aux Razorback va mettre un terme à des siècles de clandestinité et pousser Bastian, leader de son clan, dans ses derniers retranchements.
Entièrement dévoué aux siens, ce dernier est confronté à un terrible dilemme : prendre pour compagne l’envoûtante Myst au risque de voir leur nuit de passion coûter la vie à la jeune femme, ou signer l’arrêt de mort définitif de toute son espèce…




Mon avis :

Une nouvelle série de romance paranormale qui met en scène des dragons sexys en diable, voilà qui avait de quoi nous émoustiller et peut-être apporter un vent nouveau dans un genre qui a du mal à se renouveler. L'excitation retombe rapidement puisqu'au final il y a comme une impression de déjà vu après lecture.
Pourtant, l'univers mis en place par l'auteur était plus que prometteur et les dragons sont peut-être les monstres les moins utilisés dans le bestiaire du fantastique.
Mais les schémas vus et revus du genre sont bien présents et l'influence de J.R. Ward beaucoup trop importante pour que l'ensemble paraisse crédible. On a du mal à évoluer dans la lecture sans penser aux frères de La Confrérie de la Dague Noire et ça finit par devenir très gênant.
C'est dommage car il y avait des bonnes idées, mais trop mal exploitées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire