Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

lundi 9 juin 2014

Le dieu déchu

Dark Hunters 
Tome 11 : le Dieu Dechu
de Sherrilyn Kenyon
Editions J'ai Lu
Collection Crépuscule

Sortie le 4 janvier 2012


Présentation de l'éditeur

Dernier dieu sumérien encore en vie, Sin a été l'une des divinités les plus puissantes du Panthéon jusqu'à ce qu'Artémis lui dérobe ses pouvoirs. Durant des millénaires, cet ex-dieu devenu un Dark-Hunter a essayé de se venger. Maintenant, le temps presse car les Gallus, de terribles démons, vont envahir la Terre et anéantir l'espèce humaine. Seul Sin peut les arrêter s'il récupère ses pouvoirs et les Tables du Destin sumériennes, à moins qu'il ne meure des mains d'une femme...






Mon avis :

Onzième opus de la série le Cercle des immortels en France (mais 12ème de la saga en réalité), Le dieu déchu ne déçoit ni par son intrigue ni par ses protagonistes. De révélation en révélation, le récit se fait plus âpre, plus intense et les quelques touches d'humour habituelles apportées par l'auteur sont les bienvenues, tant l'émotion se fait sentir.
Ce tome est un tournant majeur dans la saga et je ne peux que vous conseiller de le lire après le premier tome des Dream-hunters, Le chasseur de rêve, pour mieux en saisir tous les éléments (je ne comprends toujours pas pourquoi l'éditeur a décidé de séparer ces deux séries qui ne font pourtant qu'un). 

Pour en revenir aux personnages, nous faisons la connaissance de Sin, un ancien dieu sumérien qui souhaite plus que tout obtenir vengeance. En effet, privé de ses pouvoirs par Artémis, Sin s'est vu contraint de devenir un chasseur de la nuit, sans vraiment en être un puisqu'il n'est pas lié par les mêmes serments. Mais il bénéficie tout de même de la protection d'Acheron et sort toutes les nuits tuer des démons Gallus afin de protéger la population.
Cependant la déesse de la chasse et de la lune, vindicative, ne souhaite qu'une chose : le voir mort. Elle envoie donc Katra, sa propre fille, s'occuper de sa mise à mort, mais, bien évidemment, les choses ne se passent pas vraiment comme elle le souhaitait. 
Nous connaissions déjà Katra pour l'avoir croisée dans les tomes précédents et nous savons tout, nous lecteur, de sa véritable identité. Dans ce tome, toute la lumière sur ses origines est enfin faite et c'est ce qui fait la force du roman. En effet, après cette révélation qui sera forcément bouleversante, les choses ne peuvent être que différentes. 
Sa relation avec Sin sera, à bien des égards, touchante et l'auteur nous offre de jolies scènes sensuelles qui agrémentent le récit très porté sur l'action. En effet, les événements s'enchaînent et les combats sont nombreux, ce qui ne nous laisse aucun temps mort et c'est tant mieux. 
Sherrilyn Kenyon sait mieux que personne allier romance, suspense, fantastique et violence sans jamais nous lasser. De tomes en tomes, notre appétit pour les Dark-Hunters ne fait que croître et l'indigestion n'est pas prête de pointer le bout de son nez.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire