Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 13 avril 2016

Chroniques de Meryton



Chroniques de Meryton
de Elizabeth Aston

Éditions MILADY

Sortie le 26 février 2016
Format poche / 384 pages / Prix 7,90 €



Présentation de l'éditeur :

Dans Orgueil & Préjugés, Maria Lucas, la petite sœur de Charlotte Lucas, est souvent présentée comme une jeune fille timide et écervelée. Pourtant, elle n'est pas ce qu'elle semble être...Alors qu'elle est en voyage à Londres, elle rencontre Henry Fletcher, un capitaine de la Royal Navy, et en tombe amoureuse. Ils se fiancent secrètement avant que le jeune homme ne parte en mer. 
De retour à Meryton, elle entretient avec lui une correspondance enflammée tout en lui décrivant sa vie dans le Hertfordshire où s'installe un certain Mr Bingley accompagné de son meilleur ami : Mr Darcy.

« Telle une Jane Austen ou une Georgette Heyer, Elizabeth Aston décrit la régence anglaise avec affection, respect et esprit. » Good Book Guide« Jane Austen serait fière d'elle. » Historical Novels Review« L'œuvre d'Elizabeth Aston séduira autant les inconditionnels de Jane Austen que les lecteurs de romans historiques en quête d'intrigues passionnantes. » Library Journal


Mon avis :

Elizabeth Aston nous a quittés il y a peu, ce n'est donc pas sans une certaine émotion que l'on commence la lecture de son dernier roman. Mme Aston aimait l’œuvre de Jane Austen, en particulier Pride and Prejudice et nous a laissé un certain nombre d'Austeneries, toutes publiées par Milady. Chroniques de Meryton est certainement la plus aboutie et la plus belle d'entre elles. Déjà parce qu'elle nous parle d'un personnage peu exploité jusqu’alors, Maria Lucas, la petite sœur de Charlotte Lucas, mais aussi parce que le principe narratif utilisé est particulièrement agréable, car Chroniques de Meryton est un roman épistolaire.

C'est un véritable plaisir de lire les différentes correspondances de la jeune Maria, avec sa meilleure amie Lucy, mais également avec son fiancé secret. Témoin silencieuse et discrète de la vie tumultueuse de Meryton, Maria dépeint avec malice la vie de son entourage, en particulier les histoires de cœurs de la famille Bennet qui, de Jane à Elizabeth, en passant par Lydia, ne manque pas de piquant. Maria est loin d'être la jeune fille sans cervelle qu'elle essaie de paraître, elle est vive, sarcastique et intelligente et a une vision assez juste des événements qui touchent ses proches.
Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, l'épilogue nous émeut, et c'est avec beaucoup de regret que nous lisons les dernières pages.

Mme Aston doit, à cette heure-ci, prendre le thé en bonne compagnie. Gageons qu'elle doit être en grande conversation, là-haut, sur son nuage, avec Mme Austen, au sujet d'un certain Mr Darcy... 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire