Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

samedi 10 décembre 2011

Les Années Trianon

Les Années Trianon
de Catherine Hermary-Vieille

Edition : Albin Michel
Sortie le 4 novembre 2009


Présentation de l'éditeur :


Marie-Antoinette fut-elle jamais plus heureuse que pendant ses " années Trianon " ? Le " Cercle enchanté " de ses amis les plus proches, spirituels, charmeurs, prodigues, avides surtout d’honneurs et d’argent, dans le bouillonnement des idées qui agite alors la France, l’entoure et l’enchante.
Du comte d’Artois, frère du roi, à Yolande de Polignac, l’amie intime, l’âme soeur, du duc de Lauzun au beau Fersen, tous se laissent séduire par une jeune reine de plus en plus sûre d’elle, exigeante, capricieuse, frivole... Mais derrière cette vie de plaisirs, gronde le vent de l’Histoire. Tous seront emportés.


Mon avis :

Particulièrement bien documentée, Catherine Hermary-Vieille nous conte la vie de Marie-Antoinette à Versailles, de son mariage avec le dauphin dégingandé Louis-Auguste en 1770, jusqu’à l’emprisonnement de la famille royale en 1792.

22 années au service de l’Etiquette, 22 ans de déceptions, de frustrations affectives, mais aussi de fastes, de futilité, de jouissance d’un statut envié, sans se soucier de la souffrance d’un peuple aux abois. Sa rencontre, dès son arrivée à Versailles, avec la princesse de Lamballe sera le début d’une longue amitié quasi-fusionnelle qui donnera le ton de ce que sera la vie dissolue de la future reine.

A une époque où des voix commencent à se faire entendre contre l’absolutisme de Louis XV, l’insouciance de la cour à dépenser des fortunes, alors que le royaume est fortement endetté, mènera les libres penseurs, et par la suite le peuple, à parler d’habeas corpus et de libertés individuelles à l’anglaise jusqu’au soulèvement de 1789. La suite causera la chute de la famille royale et le début du règne de la Terreur.

Écrit comme un roman, Les années Trianon est pourtant bien difficile à lire. Les évènements s’enchaînent sans liens apparents, ce qui en complique quelque peu la lecture. L’on se perd souvent dans les méandres de la cour et de toutes ses personnalités, si bien que nous sommes bien souvent obligés de revenir en arrière pour se remettre en tête l’identité de la personne dont nous sommes en train de lire les exploits.
Passé ce désagrément, cet ouvrage reste une lecture intéressante, didactique, sur une époque phare de l’histoire de France.

Pour les passionnés du genre.

1 commentaire: