Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mercredi 6 janvier 2016

L'esclave du vampire



L'esclave du vampire
de Susan Krinard

Éditions Harlequin

Sortie le 1er juillet 2015
Format poche / 288 pages / Prix 6,95 €



Présentation de l'éditeur :

A peine vêtue, enchaînée sur le marché aux esclaves, Trinity tente d’oublier les regards des hommes qui passent devant elle. En aucun cas elle ne doit négliger sa mission : devenir la servante d’un maître vampire haut placé et obtenir des informations sur la situation politique de la citadelle. Pourtant, lorsque Arès, l’un des hommes les plus puissants de la ville, fait monter les enchères pour l’arracher aux griffes d’un de ses comparses, réputé pour les tortures qu’il inflige à ses esclaves, elle sent son cœur chavirer. Aura-t-elle la force et le courage de trahir cet homme si fort, si bienveillant à son égard ?


Mon avis :

Si Susan Krinard est une habituée des récits de l'imaginaire et sait mettre en place des univers riches et variés, elle ne parvient pas totalement à convaincre dans cet opus. Certes, le background est très bien maîtrisé et elle sait parfaitement mettre en scène ses personnages, mais ici, nous avons du mal à avoir de l'empathie pour nos deux héros dont les comportements sont maladroits et quelques peu agaçants. 
L’héroïne ne sait pas ce qu'elle veut, fantasme pour son maître au bout de quelques pages et souhaite essayer son lit, alors que sa mission est tout autre. Ce genre de schéma est très connu en romance paranormale et il fonctionne généralement, mais il demande tout de même d'être un brin travaillé de manière cohérente, afin que les protagonistes n'apparaissent pas comme des primates prêts à tomber la culotte dès qu'on leur dit bonjour.
Une déception donc, malgré tout le talent de l'auteur.




20,00 EUR
Achat Fnac

2 commentaires:

  1. Hypersexualisation de la société. Les auteurs malheureusement s'adaptent... Je trouve dommage que l'on mette partout du sexe pour le sexe. Un peu de recherche ne fait pas de mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, alors je ne dis pas, en romance, qu'elle soit historique ou paranormale, il y a du sexe, j'y suis quand même très habituée, mais là, ça va trop vite, et pour le coup ça manque cruellement de crédibilité.

      Supprimer