Moi, Stéphanie (aka Elaura),
administratrice du forum www.bit-lit.com,
rédactrice chez Onirik,
ma vie, mon œuvre, mes bafouilles.


De manière plus intime,
ce petit blog sans prétention est mon coffre à jouets.
J'y mets mes envies, mes lubies et mes coups de cœur,
sans logique ni plan sur la comète,
juste l'envie de partager avec vous mon joyeux bordel cérébral et affectif à travers
les livres, films, musiques qui croisent ma route.

Bonne visite ;-)

A chaque film il y a un comic... ou un truk du genre.

mardi 22 juillet 2014

L'ange de minuit

Stokehurst
Tome 1 : L'Ange de minuit
Lisa Kleypas

Editions J'ai Lu
Collection Aventures et Passions
Réédition le 8 janvier 2014




Présentation de l'éditeur :

Saint-Pétersbourg, 1870. Toute la ville réclame sa mort. Elle sera exécutée demain à l'aube. Coupable de meurtre. Les preuves sont accablantes : on a retrouvé Tasia couverte, de sang à côté du cadavre de son mari, le prince Mikhail. Mais Tasia ne se souvient de rien. Grâce à l'aide d'une servante dévouée, Tasia parvient à s'enfuir. Elle gagne l'Angleterre et réussit à obtenir une place de gouvernante chez lord Stokehurst. 
D'un coup, sa vie bascule : adieu la riche héritière destinée à épouser un prince de son rang et à veiller sur des armées de domestiques ! C'est aujourd'hui elle la servante. Face à un homme habitué à régner en maître et à obtenir tout ce qu'il veut. Y compris la ravissante Tasia... Et Tasia n'est pas indifférente au charme indéfinissable de son maître. Pourra-t-elle éternellement fuir son passé et les élans de son cœur ?

Mon avis :

Un roman écrit il y a presque 20 ans et qui souffre un peu du poids des années, mais il reste tout de même agréable à lire et l'auteur avait déjà à l'époque la touche particulière qu'on lui connaît.
Certes, nous sommes loin de ses sagas phares telles que La Ronde des saisons ou Les Hathaway, mais notons tout de même que les mâles alphas à la mine renfrognée si chers à l'auteur sont présents, et c'est ce qui sauve un peu ce premier opus.
L'action se situe tout d'abord en Russie où nous faisons la connaissance de Tasia, riche héritière russe qui se voit contrainte de quitter son pays pour se cacher en Angleterre, accusée d'un meurtre dont elle ne garde aucun souvenir. Placée comme gouvernante chez un lord veuf et père d'une fille de 13 ans, Tasia découvre la domesticité et tente de se faire la plus discrète possible. Mais sa culture et ses bonnes manières, ainsi que ses secrets, finissent par attiser la curiosité du maître de maison, sans parler des autorités russes qui comptent bien la retrouver.

Premièrement, je tiens à préciser que la quatrième de couverture présentée par l'éditeur contient une erreur cruciale : Tasia est bien accusée du meurtre du prince Mikhail, mais celui-ci n'est pas son mari, mais son fiancé, ce qui change pas mal de choses à l'histoire de base et surtout, sur la manière dont la relation entre nos deux héros va se construire. En effet, Tasia est une jeune femme très pieuse, issue de l'aristocratie russe et destinée à épouser un prince. De ce fait, son innocence a été préservée et l'insistance de son maître à percer ses secrets (même les plus intimes) trouvera quelques résistances. 

L'intrigue autour de nos deux héros reste intéressante, même si l’obstination de l’héroïne à ne vouloir rien dire ainsi que ses états d'âmes finissent par lasser un peu le lecteur. Cependant, l'entrée en scène du frère du prince assassiné, le ténébreux Nicolas, qui ne cesse de réclamer vengeance, est plus que palpitante (quand on parle du mâle alpha, il montre le bout de sa queue) et promet un second tome bien plus croustillant.

Au final, un premier opus qui se laisse lire, même si ce n'est pas le meilleur de l'auteur, mais ne boudons pas notre plaisir, cela reste un Kleypas !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire